Après ses nombreux films, Studios Marvel s'invite pour la première fois en série TV, où nous retrouvons les héros Wanda et Vision réunis dans une atmosphère se prêtant aux vieilles sitcom américaines.

Elizabeth Olsen et Paul Bettany interprètent Wanda et Vision dans la série Marvel "Wandavision" disponible sur Disney +
Elizabeth Olsen et Paul Bettany interprètent Wanda et Vision dans la série Marvel "Wandavision" disponible sur Disney + © Disney +

La série présentée par Xavier Leherpeur 

Une série américaine en neuf épisodes format sitcom sur Disney

Wanda Maximoff et Vision sont deux personnages récurrents des films Marvel parmi lesquels "Captain America et le soldat de l'hiver", "Avengers l’ère d’Ultron", "Infinity War" et "Endgame". 

Nous voici aux côtés d'une sorcière pouvant manipuler les probabilités et un être robotique de synthèse. Tous deux déjà connus comme Avengers dans la célèbre série de films où on les voit sauver le monde aux côtés d'Iron Man, Spider-man, Captain America, Hulk, Thor… À la suite d’événements survenus après la disparition du super-vilain Thanos, les voici devenus dans cette série les héros d’un univers faussement tranquille qui emprunte largement à la mémoire des grandes sitcoms américaines. Un monde de façade, propret, tiré à quatre épingles, mais qui pourrait n’être qu’un leurre et dissimuler une réalité plus sombre que les rires enregistrés qui ponctuent les situations comiques. 

A noter d’ailleurs que cet hommage au genre sitcom a donné lieu à un premier épisode entièrement tourné à l’ancienne c’est-à-dire avec un vrai public en studio. 

WandaVision une série créée par Jac Schaeffer, une scénariste ayant travaillé sur plusieurs films Marvel et en particulier sur Black Widow qui sortira peut-être un jour sur nos écrans. Elizabeth Olsen et Paul Bettany reprennent leurs rôles dans ce programme de méta télévision. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Isabelle Danel s'est sentie comme chez elle !

ID : "J'aime beaucoup ça ! 

Au début, je me suis demandé comment j'allais faire, en tant que non experte en 'Marvelerie', n'étant absolument pas 'avengerologue', parce que ça ressemble quand même, aux premiers abords, à quelque chose qui est destiné aux fans absolus. 

On se sent un peu comme chez soi, notamment grâce à cet hommage qui est rendu au passage aux séries de notre enfance, en tout cas de ma génération telle que Ma sorcière bien aimée

Ce qui est très très beau et très amusant, c'est que ça se grippe assez vite quand même. Le premier épisode est presque intégralement un hommage, mais dès le deuxième épisode, la couleur rouge apparaît petit à petit, ça commence à changer (au départ, tout était en noir et blanc). 

Même les plus rétifs ou ceux qui ont la mémoire courte par rapport aux Avengers peuvent comprendre. Ça fonctionne, même s'il y a, je pense, des choses qui me sont passées au dessus de l'esprit. 

Ça devient extrêmement drôle parce qu'on est sur plusieurs registres. Jusqu'à ce qu'on arrive au quatrième épisode, celui qui permet de donner toute son ampleur à la série, lui permettant de s'orienter vers autre chose. 

C'est très réussi, très amusant, car même si on n'est pas avengerologue on peut aimer ça !

Elizabeth Olsen (Wanda) et Paul Bettany (Vision) en pleine sitcom des années 1950 pour le premier épisode de la série "Wandavision" sur Disney +
Elizabeth Olsen (Wanda) et Paul Bettany (Vision) en pleine sitcom des années 1950 pour le premier épisode de la série "Wandavision" sur Disney + / Disney +

Ava Cahen salue "une petite pépite, un bonbon pop"

AC : "Je ne suis pas du tout 'avengerologue' et j'ai trouvé ça très chouette parce que l'ambiance nous est familière. 

On déracine les super-héros de leur milieu d'origine

On les installe dans une charmante petite bourgade américaine comme on en a tant vues dans les feuilletons américains, en bougeant le curseur, ce qui n'est pas du tout pour me déplaire. 

C'est une curieuse série qui marie ses codes de l'univers Marvel à ceux des sitcoms des années 1950 aux années 1970

On pense à la vie de famille, aux rires enregistrés, aux acteurs qui font des clins d'œil aux spectateurs, comme si on était des complices, c'est étonnant. On est en terre inconnue et, en même temps, le curseur bouge sans cesse, car on sent quand même qu'il y a des bugs dans la matrice, des interférences voulues qui passent par le montage, par le son, par la couleur et par les écrans.

Il y a tout un jeu de mise en abîme, tout un tas d'énigmes égrainées que je trouve très ludiques, avec des personnages tout droit sortis du chapeau d'un magicien. Je suis très séduite par l'actrice Elizabeth Olsen qui joue Wanda. C'est plutôt un personnage de second plan dans la saga Avengers, je suis contente qu'on lui réserve un sort différent car elle est aussi pétillante que flippante. De même que Paul Bettany (Vision) qui est complètement génial."

C'est vraiment une petite pépite, un bonbon pop

Benoît Lagane loue une série "fabuleusement chouette !"

BL : "C'est sans doute la série qui m'a le plus enthousiasmée cette semaine. 

C'est presque politique. C'est un très bel hommage faite par une série de plateformes à la série de télévision. C'est très rare. 

Une série qui montre comment un univers de fiction, ça peut aider à vivre, permettre de passer un cap important sans rien dévoiler. On comprend assez vite que ces gens vivent dans ce monde de fiction parce qu'il y a quelque chose qui s'est passé et que, en réalité, ils veulent se protéger d'un monde qui va mal. 

J'ai trouvé ça fabuleusement chouette ! 

Par ailleurs, que cela soit du côté des amateurs des films Avengers qui voient les petits détails, que pour les amateurs de séries TV, tous y retrouveront les séries des sitcoms qu'on aime tant, avec du Quoi de neuf, docteur ?, du Malcolm

Tout ça est vachement bien écrit, et dans un univers bien pensé

C'est vraiment la série qui nous démontre que la série de télévision ne doit pas disparaître. Rien que pour ça c'est merveilleux ! 

7 min

Les critiques de la série TV "WandaVision" dans "Une heure en séries"

Par Xavier Leherpeur

Aller plus loin

► La série est disponible depuis le 15 janvier 2021 sur Disney +

🎧  Chaque samedi à 20h, retrouvez les critiques d'Une heure en séries, réunis autour de Xavier Leherpeur, pour parler séries télévisées.