Sept ans après le merveilleux "Fantastic Mr Fox", Wes Anderson revient avec un nouveau film d'animation drôle et magnifique : "L'île aux chiens" (Ours d'argent du meilleur réalisateur). Invité au micro d'Augustin Trapenard, le réalisateur américain a expliqué avoir porté une attention particulière au casting français.

"L'île aux chiens" de Wes Anderson sera sur les écrans français à partir du 11 avril 2018
"L'île aux chiens" de Wes Anderson sera sur les écrans français à partir du 11 avril 2018 © Twentieth Century Fox France

Wes Anderson est venu parler de sa nouvelle œuvre, L'île aux chiens, sur France Inter, au micro d'Augustin Trapenard. Un entretien passionnant dans lequel on apprend notamment que, chose rare, le réalisateur américain s'est particulièrement impliqué dans l'adaptation en version française de son film : il a supervisé lui-même la sélection des acteurs français qui doublent les personnages

Pour une raison simple : il les adore.

Ces acteurs, ce sont mes acteurs français préférés - pas seulement parmi les acteurs français vivants, mais de tous les temps. Qu’ils aient tous dit “oui”, c’était fabuleux pour moi ! 

Le réalisateur ajoute qu'il aimerait tourner un film avec eux - "mais mon français étant ce qu’il est, comment bien diriger des comédiens en français ? Je ne sais pas. Peut-être en choisissant un très bon groupe de comédiens, et là on a vraiment les meilleurs…"

Qui trouve-t-on dans ce casting rêvé ? 

Du beau monde, en effet :

Vincent Lindon interprète Chief, un chien inspiré de l'enfance du réalisateur : le personnage du film ressemble fort au chien de son frère.

Vincent Lindon interprète Chief dans "L'île aux chiens" de Wes Anderson (capture de la bande annonce officielle française)
Vincent Lindon interprète Chief dans "L'île aux chiens" de Wes Anderson (capture de la bande annonce officielle française)

Hippolyte Girardot (oui, l'Hippolyte Girardot que vous entendez régulièrement dans Par Jupiter !...) interprète ici le chien Boss.

Hippolyte Girardot est Boss dans "L'île aux chiens"  (capture de la bande annonce officielle française)
Hippolyte Girardot est Boss dans "L'île aux chiens" (capture de la bande annonce officielle française)

Romain Duris est Rex

Romain Duris est Rex  (capture de la bande annonce officielle française)
Romain Duris est Rex (capture de la bande annonce officielle française)

Louis Garrel : Spots 

Louis Garrel interprète le si recherché Spots (capture d'écran de la bande annonce officielle française)
Louis Garrel interprète le si recherché Spots (capture d'écran de la bande annonce officielle française)

Daniel Auteuil : Jupiter

Daniel Auteuil interprète Jupiter (capture de la bande annonce officielle française)
Daniel Auteuil interprète Jupiter (capture de la bande annonce officielle française)

Isabelle Huppert : Nelson

Isabelle Huppert  (capture de la bande annonce officielle française)
Isabelle Huppert (capture de la bande annonce officielle française)

Mathieu Amalric : Duke

Mathieu Amalric  (capture de la bande annonce officielle française)
Mathieu Amalric (capture de la bande annonce officielle française)

Aurore Clément : Oracle

Aurore Clément interprète Oracle  (capture de la bande annonce officielle française)
Aurore Clément interprète Oracle (capture de la bande annonce officielle française)

On trouve aussi dans cette dream team française Léa Seydoux (Nutmeg), Greta Gerwig (qui interprète donc les versions originale ET française du personnage de Tracy Walker), Yvan Attal (King), Nicolas Saada (Scrap) et Jean-Pierre Léaud (Gondo). 

Courrez voir le film, il sera sur les écrans français le 11 avril. Un film dont France Inter est fière d'être partenaire.

En attendant, revoyez la bande-annonce, avec les voix françaises, donc :

Wes Anderson et Paris

En 2007, Wes Anderson, tournait à l’Hôtel Raphaël (cinq étoiles), avenue Kléber à Paris, son court-métrage Hôtel Chevalier avec Natalie Portman et Jason Schwartzaman.

Le réalisateur américain a depuis longtemps un penchant pour la capitale française, comme il l'explique au micro d'Augustin Trapenard : "À l’âge du personnage de L'île aux chiens [12 ans], je rêvais de venir ici, en France. À Paris. Pour l’aventure". Un rêve qu'il a réalisé adulte puisqu'il est venu travailler à Paris… 

La ville est extraordinaire à ses yeux, car "la culture cinéphile y est plus vivante que partout ailleurs sur la planète". Parce que "c'est l'une des rares villes au monde où on peut aller voir un vieux film américain", dans les salles du quartier latin, par exemple... Le réalisateur adore ces vieux films, ceux dans lesquels on voit parfois les trucages, "ces tours de magie dans lesquels on peut parfois deviner le truc mais ça fait parti du charme". 

Une approche qu'on retrouve dans ses films d'animations : certains effets d’animation dans Fantastic Mr Fox comme dans L'île aux chiens (comme par exemple les mouvements de la fourrure des animaux), s’éloignent volontairement du photoréalisme qu'on trouve habituellement dans les productions hollywoodiennes. Une façon aussi pour le réalisateur de mettre en évidence le travail manuel de l’animateur.

La rétrospective Akira Kurosawa à la Cinémathèque Française en 2010 a peut-être inspiré Wes Anderson, qui sait ? L'île au chien a été amorcé à peu près à cette époque (c'est très long, un film d'animation en stop-motion !) et le film est très inspiré par l'art du réalisateur japonais : 

On a cherché à s’inspirer du style visuel de Kurosawa [sa façon de cadrer et de mettre en scène le plan] mais c’est plutôt sa méthode de narration qui nous a influencés.

Le film porte les traces également de l'influence d'un autre très grand réalisateur japonais, Hayao Miyazaki. Wes Anderson est fasciné par "le rôle de la nature dans ses films, le silence de la nature, le mystère qui rôde dans ses films..."

Aller plus loin

Wes Anderson au micro d'Augustin Trapenard dans Boomerang le 6 avril 2018

Wes Anderson à propos de "L'île aux chiens" : "ce n’est pas un film pour enfants"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.