Xavier Leherpeur est journaliste et critique de cinéma, il travaille pour "Septième obsession", on l'entend aussi très régulièrement sur France Inter dans le "Masque & la Plume". Il était de passage dans "La Bande originale" de Nagui pour évoquer le festival de Cannes, dont la 72e édition commence mardi…

Après la projection, on est parfois un peu sonné... Que penser du film ? Etait-il bon ? subtil ? Et les acteurs ? La mise en scène ?
Après la projection, on est parfois un peu sonné... Que penser du film ? Etait-il bon ? subtil ? Et les acteurs ? La mise en scène ? © Getty / Hieu Nguyen / EyeEm

Le festival de Cannes se tiendra cette année du mardi 14 mai au samedi 25 mai. Pendant une dizaine de jours, les cinéphiles du monde entier vont se réunir dans le sud de la France pour découvrir les nouveautés des grands réalisateurs internationaux. Pour les professionnels, comme Xavier Leherpeur, c'est l'occasion de voir un maximum de film : dès 8h30, le critique entame une journée de visionnage de "cinq films par jour minimum ! En-dessous, j'ai l'impression d'avoir perdu mon temps… Et quand on se promène dix minutes à Cannes sur la grande rue" ironise-t-il," on en fait un sixième et un septième !".

Soit une grosse cinquantaine de films visionnés en onze jours. De quoi faire une indigestion ? Au contraire, selon Xavier Leherpeur, "c'est vraiment pendant dix jours un bonheur absolu !". 

Le vrai problème à Cannes, c'est qu'il faut que vous ayez un avis définitif, déterminé, argumenté, en sortant de la salle. Et en gros, on a le choix entre "chef d'oeuvre" ou "bouse" !

Le critique s'agace contre ses confrères qui sortent de projection pour immédiatement partager leurs avis sur les réseaux sociaux "ces imbéciles qui postent en 140 signes un avis définitif sur un film qu'on a le droit d'aimer, ou pas, mais qui méritera toujours mieux que 140 signes où on essaiera de faire un peu d'humour... Raison gardons ! Les gens n'attendent pas à ce point ce que j'ai pensé d'un film !"

Y a-t-il des films plus attendus que les autres, cette année au festival de Cannes ?

Chaque année, France Inter vous propose de suivre le palmarès du festival en direct avec l'équipe du Masque & la Plume - ce sera le cas cette année encore, le samedi 25 mai, de 19h30 à 21h. 

Dans la sélection officielle, quels sont les films que Xavier Leherpeur attend plus particulièrement ?

  • Abdellatif Kechiche

"Quatre heures d'un des plus grands cinéastes français, ça va être une claque. Mektoub my love : Intermezzo, c'est la suite de Canto Uno qui était sorti il y a quelque temps et qui m'avait déjà ravi". 

Ce sera cette année seulement la deuxième fois que le réalisateur français participera au festival de Cannes : le premier opus de Mektoub My Love (2016) n'avait pas pu participer à la sélection officielle. A noter que lors de son unique passage précédent, Abdellatif Kechiche avait remporté la Palme d’Or ! C’était en 2013, avec La vie d’Adèle – Chapitres 1 et 2.

  • Pedro Almodovar

"La palme d'or lui a toujours été ravie, il a eu la tentation à un moment de faire des films pour l'avoir, ce qui limitait un peu son cinéma (les trans, les mamans, etc.). Là, il revient à quelque chose de beaucoup plus tranquille, plus autobiographique : c'est fulgurant, d'une beauté absolue et c'est du cinéma". 

Pedro Almodovar présente cette année Douleur et Gloire.

  • Céline Sciamma

"Céline Sciamma est, pour moi, _une des plus grands cinéastes françaises_. J'ai adoré Tomboy, un des grands films de ces dix dernières années." La réalisatrice présente cette année Portrait de la jeune fille en feu.

Le gros de la sélection cette année est constitué en majorité de réalisateurs qui sont déjà venus à Cannes et qui ont déjà eu la palme, voir qui l'ont eue deux fois… On retrouve notamment :

  • Les frères Dardenne

Ils avaient déjà reçu la Palme d'Or pour Rosetta (1999) et L’Enfant (2005). Jean-Pierre et Luc Dardenne viennent présenter, cette fois, Le Jeune Ahmed, un long-métrage sur la radicalisation islamiste.

  • Ken Loach

Lui aussi a déjà été "palmé" deux fois à Cannes, pour Le vent se lève (2006) et dix ans plus tard pour Moi, Daniel Blake. Le réalisateur britannique vient présenter Sorry We Missed You.

  • Quentin Tarantino

Il vient présenter Once Upon a Time… in Hollywood (avec au casting Leonardo di Caprio et Brad Pitt, rien que ça !). Quentin Tarantino a été nommé à Cannes pour de nombreux films - c'est en 1994 qu'il a déjà reçu une Palme d'Or, pour Pulp Fiction.

  • Terence Malick

Le réalisateur américain avait reçu la Palme d'or en 2011 pour The Tree of Life et en 1979 un prix de la mise en scène pour Les Moissons du ciel. Il revient cette année avec Une vie cachée, un film de 2h53 inspiré de faits réels : un paysan autrichien qui refuse de se battre aux côtés des nazis.

  • Jim Jarmush

Il présente cette année The Dead Don't Die avec Tilda Swinton, Bill Murray, Adam Driver…et où on peut voir Iggy Pop en zombie. Le réalisateur américain avait déjà reçu à Cannes le Grand Prix en 2005 pour Broken Flowers et en 1993 la Palme d'Or du court métrage pour Coffee and cigarettes.

  • Xavier Dolan

Le réalisateur québecois n'a lui non plus pas encore reçu de palme... mais il a reçu d'autres récompenses cannoises : Grand Prix pour Juste la fin du monde (2016), Prix du Jury pour Mommy (2014). Aura-t-il la Palme cette fois-ci pour Matthias et Maxime ?

Aller plus loin

ECOUTEZ | l'entretien intégral de Xavier Leherpeur dans La Bande originale 

9 min

Festival de Cannes : Xavier Leherpeur se prépare pour l'édition 2019…

ALLER PLUS LOIN | L'intégralité des films en compétition à Cannes est à retrouver sur le site officiel du festival

RENDEZ-VOUS | France Inter fait vivre le Festival à ses auditeurs en déplaçant ses studios et ses grands rendez-vous d’antenne, du jour de l’ouverture jusqu’à la cérémonie de clôture. Tous les rendez-vous à l'antenne sont à retrouver ici.

LIRE AUSSI | Entretien en longueur avec un autre critique cinéma familier du Masque & la Plume : Michel Ciment

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.