"Justice League" sort en 2017, un film officiellement réalisé par Zack Snyder, mais en réalité réécrit et remonté par le studio Warner. Quatre ans après, il ressort dans une version "Snyder Cut", née de l'enthousiasme des fans et de l'obstination du cinéaste.

Justice League ressort dans une version "Snyder Cut" réclamée par les fans
Justice League ressort dans une version "Snyder Cut" réclamée par les fans

Deux réalisateurs pour deux versions d’un même film à quatre ans d’écart : le genre d’histoire qu’on ne voit qu’à Hollywood. En tout cas, ça valait le coup d’attendre. Après des mois de négociations avec Warner et des pétitions de fans, le “Justice League Director’s Cut” de Zack Snyder arrive enfin sur les écrans et c’est une réussite.

Exit les scènes rajoutées à la demande de Warner après le départ du projet il y a quatre ans de Zack Snyder. Le nouveau Justice League, qui sort enfin sur les écrans, n’a plus rien à voir aujourd’hui avec la version boudée en 2017 par la critique et le public. Le format, l'atmosphère, le parcours des personnages, la durée, et même la fin du film, tout est différent du précédent montage et gagne surtout en cohérence.

De nouveaux personnages et une histoire beaucoup plus claire

Il y a d’abord l’intrigue, avec deux méchants pour le prix d’un, et des enjeux beaucoup plus clairs. Wonder Woman, Batman, Superman et quelques autres, unis pour protéger l’humanité d’une invasion dont on cerne à présent davantage les contours. Les scènes de combat sont plus denses, de nouveaux personnages ont fait leur apparition, et d’autres, jusqu’à présent sous-exploités, comme Flash ou Cyborg, gagnent ici en épaisseur, pour un résultat beaucoup plus sobre, et rallongé de deux heures. Le film le plus long et le plus cher de l’histoire des super héros, présenté, c’est original, en format carré.

Pas toujours évident pour le confort du visionnage, mais rempli de pauses iconiques, comme dans le comics d’origine, et doté surtout d’un épilogue qui ouvre sur de réelles perspectives. Avant de céder sa place à Joss Whedon en 2017, Zack Snyder avait imaginé une trilogie pour sa ligue des justiciers. Le succès de son "director’s cut" pourrait bien relancer la machine.