Après trois mois d'arrêt complet à cause de l'épidémie de coronavirus, les cinémas rouvrent dès lundi partout en France. L'occasion de découvrir ou redécouvrir des films sortis juste avant le confinement. Quelques pistes pour un été cinéphile.

Beaucoup de films à redécouvrir cet été, sortis juste avant le confinement.
Beaucoup de films à redécouvrir cet été, sortis juste avant le confinement. © AFP / Stéphane de Sakutin

La longue attente des cinéphiles touche à sa fin. Partout en France, les salles de cinéma vont rouvrir le 22 juin, après plusieurs mois de fermeture en raison de l’épidémie de Covid-19. Au programme : de belles productions françaises, des blockbusters Disney. Mais aussi, voire surtout, des films infortunés sortis juste avant le début du confinement, et qui n'ont pas pu briller sur le grand écran. Nouveautés, redécouvertes, France Inter a sélectionné huit films qui, entre la bronzette et la farniente, vaudront sans doute un petit détour par les salles obscures.

"Été 85" de François Ozon

  • Date de sortie : 14 juillet

La sortie d'un film de François Ozon, réalisateur français prolifique ("8 femmes", "Grâce à Dieu", "Potiche"...) est toujours un événement. D'autant plus quand il fait partie de la sélection officielle du festival de Cannes 2020. Le pitch du film (qui se passe donc, on l'aura compris, en 1985) : Alexis, 16 ans, manque de faire naufrage lors d’une sortie en mer sur la côte normande. Il est sauvé in extremis par David, 18 ans. 

"Le rêve durera-t-il plus qu'un été ?", interroge, mystérieux, le résumé. Le tout avec, à l'affiche, deux espoirs du cinéma français, Benjamin Voisin et Félix Lefèbvre, secondés de Melvil Poupaud et Valeria Bruni Tedeschi. Une bande-annonce séduisante, avec comme des airs de "Call Me By Your Name" à la française...

"De Gaulle" de Gabriel Le Bomin

  • Date de (re)sortie : 22 juin

Aussitôt sorti, aussitôt privé de spectateurs. En salle le 4 mars, "De Gaulle" avait vu sa durée de vie écourtée par le coronavirus. Qu'à cela ne tienne : pour rattraper un timing malheureux, le film ressort dès lundi. Lambert Wilson y incarne le général français le plus célèbre, dans toute sa hauteur et son fort caractère. Le film se concentre sur les quelques semaines de 1940 où le général de Gaulle s’est forgé le destin du chef de la France Libre. Avis mitigés au Masque et la Plume : "C'est un grand ennui, j'ai compté les bâillements", lâche Camille Nevers. "Je trouve qu'au moins, quand on voit ce film, on apprend des choses", nuance Michel Ciment. En attendant de vous faire votre avis, vous pouvez réécouter l'interview du toujours passionnant Lambert Wilson dans le 7/9 de France Inter.

"L'ombre de Staline" de Agnieszka Holland

  • Date de sortie : 22 juin

Une autre figure historique prend vie sous la caméra de la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland : Joseph Staline. Le film s'annonce plutôt haletant : il raconte l'histoire d'un journaliste débutant qui, après avoir interviewé Hitler, débarque en 1933 à Moscou pour interviewer Staline sur le "miracle soviétique". Un miracle qui va rapidement révéler son double visage, forçant le malheureux journaliste à prendre la fuite... Porté par des acteurs talentueux (James Newton, Vanessa Kirby, Peter Sarsgaard...), on fait le pari que le long-métrage peut être la bonne surprise de la cuvée du 22 juin.

"La bonne épouse" de Martin Provost

  • Date de (re)sortie : 22 juin

Une comédie légère et réjouissante portée par Juliette Binoche, qui incarne la directrice d'une école ménagère. Sorti le 11 mars, juste avant le confinement, le film va pouvoir lui aussi bénéficier d'un second élan. Binoche est hilarante en Paulette Van Der Beck, son personnage anti-féministe ("la bonne épouse est avant tout la compagne de son mari, ce qui suppose oubli de soi et bonne humeur"). Épouse bien dépourvue quand elle se retrouve veuve et ruinée... Mais ne serait-ce pas le début de la liberté ? Réponse lundi.

"Un fils" de Mehdi Barsaoui

  • Date de (re)sortie : 22 juin

Encore un film sorti au mauvais moment à redécouvrir. Dans "Un Fils", Farès et Meriem forment avec Aziz, leur fils de 9 ans, une famille tunisienne moderne issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud de la Tunisie, leur voiture est ciblée par un groupe terroriste et le jeune garçon est alors grièvement blessé. Des critiques presse très élogieuses et des interprétations au cordeau, dont un très bon Sami Bouajila, sous la caméra du réalisateur Mehdi M. Barsaoui. À voir, sans aucun doute.

"Mulan" en prises de vues réelles

  • Date de sortie : 22 juillet

C’est LA grande mode en ce moment chez Disney : réadapter les grands classiques en prises de vues réelles, ce qu’on appelle les "live action movies". Après Alice au Pays des Merveilles, le Roi Lion ou la Belle et la Bête, voici donc venu le tour de Mulan, fille aînée d'un guerrier qui décide de le remplacer au combat en se travestissant en homme. 

Conte initiatique féministe, la bande annonce épique est plutôt prometteuse, même si la touche blockbuster fait craindre pour le charme et la poésie du long-métrage originel. Et même si, au grand dam des fans, Mushu, le dragon rouge blagueur compagnon de route de Mulan, ne sera pas de la partie...

"En Avant"

  • Date de (re)sortie : 22 juin

Encore un film malchanceux dont la durée de vie a été écourtée par le confinement. Pourtant, le film d'animation "En avant", sorti le 4 mars, a séduit les critiques le temps de sa brève diffusion. Le long-métrage animé des écuries Disney et Pixar prend place dans la banlieue d'un monde imaginaire, et relate les péripéties dantesques de deux frères elfes. Inventif, astucieux, coloré, "En avant" ne manquera pas de séduire les petits et les grands (et même de mettre la larme à l’œil du spectateur le plus endurci...) Un film qui mérite définitivement sa revanche post-confinement.

"Tenet" de Christopher Nolan

  • Date de sortie : le 31 juillet aux États-Unis. Et bientôt en France ?

Le mystère plane autour de la nouvelle superproduction du réalisateur américain Christopher Nolan ("Inception", "Interstellar"...) D'abord annoncé le 22 juillet, puis le 31 en France, "Tenet", dont l'action se déroule dans l'univers de l'espionnage international, se fait attendre. Un film qui promet du grand spectacle, une réflexion autour de la notion de temps et de sa relativité (comme toujours avec Nolan), avec à l'affiche John David Washington et Robert Pattinson. La dernière bande annonce, épique, donne un avant goût... On attend maintenant de pied ferme une date de sortie !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.