À l'heure où la vie reprend dans les lieux publics, tour du monde du déconfinement. En Autriche, les voyageurs présentant un test négatif au Covid-19 récent sont désormais dispensés de quarantaine. Et depuis le 4 mai, il est possible de se faire tester à l’aéroport de Vienne.

L’aéroport de Vienne quasiment vide ce mercredi.
L’aéroport de Vienne quasiment vide ce mercredi. © Radio France / Isaure Hiace

1. Des contraintes encore strictes

On dénombre encore très peu de vols actuellement à l’aéroport de Vienne.
On dénombre encore très peu de vols actuellement à l’aéroport de Vienne. © Radio France / Isaure Hiace

À l'aéroport de Vienne, en Autriche, les voyageurs sont encore rares. Tout comme les vols, la plupart des liaisons vers ou en provenance des zones à haut risque de contamination au coronavirus restant interdites. Ici, on croise des Autrichiens principalement, au départ ou de retour d'un voyage d'affaires, souvent, pour des raisons impérieuses, toujours.

Jusqu'ici, tous les passagers arrivants étaient soumis à une période d'isolement de quatorze jours. Mais désormais, les autorités ont assoupli la règle.

2. Un sésame pour entrer

Tout voyageur arrivant à Vienne et présentant un test négatif au Covid-19 de moins de quatre jours sont désormais dispensés de quarantaine. Seule difficulté, dans la plupart des laboratoires, il faut parfois plus de douze heures, dans le meilleur des cas, pour obtenir un résultat – positif ou négatif. Ce qui rend les sauts de puce, les déplacements rapides, impossibles.

Sur place, des prélèvements pour tests au Covid-19 peuvent être effectués en à peine cinq minutes.
Sur place, des prélèvements pour tests au Covid-19 peuvent être effectués en à peine cinq minutes. © Radio France / Isaure Hiace

Comme celui de cette slovaque installée en Autriche, qui dit avoir besoin d’un test négatif pour se rendre dans son pays d’origine.

"Mon père est décédé et je dois me rendre à l'enterrement qui a lieu vendredi en Slovaquie."

3. La procédure accélérée

En deux semaines, environ 1 500 tests ont été effectués à l’aéroport de Vienne.
En deux semaines, environ 1 500 tests ont été effectués à l’aéroport de Vienne. © Radio France / Isaure Hiace

Pour elle comme pour d'autres, désormais, la quarantaine peut être évitée. Un laboratoire privé installé au sein même de l'aéroport réalise les tests. En trois heures, les résultats sont envoyés par mail… pour 190 euros. Un coût élevé qui ne freine pas tout le monde :

"Notre employeur nous a demandé de faire le test afin que cela nous évite, à notre retour de Copenhague ce dimanche, de faire une quarantaine de 14 jours."

"Actuellement, on teste 150 personnes par jour ici, note Peter Kleemann, porte-parole de l’aéroport de Vienne, où environ 1 500 tests ont été effectués. Et nous pouvons encore légèrement augmenter nos capacités."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.