À l'heure où la vie reprend dans les lieux publics, tour du monde du déconfinement. Depuis le vendredi 15 mai, Berlin autorise la réouverture de ses restaurants, bars et célèbres Biergärten pour profiter d'un verre dans le cadre verdoyant d'un jardin. Les habitués reviennent peu à peu, bien que limités par les règles.

Ce Biergarten du quartier de Hohenschönhausen à Berlin offre un cadre très paisible au bord d'un étang
Ce Biergarten du quartier de Hohenschönhausen à Berlin offre un cadre très paisible au bord d'un étang © Radio France / Ludovic Piedtenu

1. Les règles d'hygiène dénaturent l'ambiance

Pour la première fois depuis le 22 mars, les Biergärten de la capitale allemande ont rouvert le vendredi 15 mai. Mais des règles d'hygiène strictes y limitent le rassemblement de groupes d'amis ou de collègues, qui fréquentent habituellement ces lieux. Les tables doivent être éloignées les unes des autres et le gérant d'un Biergarten ne peut installer que 4 à 6 personnes maximum par table. Des convives qui ne doivent pas être issus de plus de deux foyers différents. 

Pas plus de six personnes par table à condition qu'elles soient issues de deux foyers maximum et de la distance entre les tables
Pas plus de six personnes par table à condition qu'elles soient issues de deux foyers maximum et de la distance entre les tables © Radio France / Ludovic Piedtenu

Ces règles dénaturent quelque peu l'ambiance des lieux, d'habitude grouillante et populeuse. Mais elles permettent la réouverture de ces jardins et de ces terrasses qui font le charme des villes allemandes. 

2. Les habitués sont de retour peu à peu

Avant la réouverture officielle, le gérant du Orankesee-Terrassen, installé dans le quartier Hohenschönhausen, au nord-est de Berlin, offrait uniquement des bières à emporter. Depuis vendredi dernier, il a réinstallé sa terrasse redonnant au lieu son allure habituelle. Au bord du petit étang Orankesee, à l'ombre des châtaigniers en fleurs, on entend encore davantage le chant des oiseaux que les pintes de bières qui s'entrechoquent. Mais les habitués reviennent peu à peu, comme Manfred, venu à vélo :

Quand le soleil brille, c'est encore plus beau et il y a plus d'ambiance, beaucoup plus de monde, le week-end surtout. Dès qu'il fait beau, c'est très fréquenté.

Manfred est un habitué de ce Biergarten et se sent encore un peu seul sur cette terrasse
Manfred est un habitué de ce Biergarten et se sent encore un peu seul sur cette terrasse © Radio France / Ludovic Piedtenu

3. L'espoir d'une saison estivale réussie

Dans la capitale allemande, les gérants de Biergarten sont soulagés par la levée des restrictions qui intervient avec l'arrivée d'un temps plus clément. Par définition, un Biergarten n'est ouvert qu'à la belle saison, d'avril à septembre. Les deux mois de fermeture de la mi-mars à la mi-mai à cause du coronavirus n'ont donc que légèrement retardé le début de leur activité. 

Adam Kitsos, le fils du gérant de ce Biergarten, espère une saison estivale réussie
Adam Kitsos, le fils du gérant de ce Biergarten, espère une saison estivale réussie © Radio France / Ludovic Piedtenu

Ils espèrent que les Berlinois auront à cœur de très vite fréquenter de nouveau ces lieux qui font partie d'un "mode de vie", selon les mots de Ramona Pop, élue écologiste en charge des affaires économiques à Berlin.

Les gens reviennent tout doucement ! Pour nous c’est un nouveau départ explique Adam Kitsos, le fils du gérant de ce Biergarten berlinois.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.