Depuis mi-avril, les internautes français ont été invités à proposer leurs créations inspirées de grands chefs-d'oeuvre de l'histoire de l'art. Le public a voté et un jury a tranché pour récompenser les meilleures créations : autoportraits, photos de famille ou natures mortes, voici les contributions lauréates.

Une sélection des photos lauréates du concours #artenquarantaine
Une sélection des photos lauréates du concours #artenquarantaine

C'est l'une des occupations qui se sont imposées dans les maisons des personnes confinées pendant ces derniers mois : imiter la composition d'une photo ou d'un tableau célèbre avec les moyens du bord. Une tendance apparue sur les réseaux sociaux qui a inspiré le CLIC, le Club Innovation & Culture France, pour lancer un concours national le 23 avril dernier.

Initié en partenariat avec les musées d'art et d'histoire de 40 collectivités françaises, ce concours intitulé #artenquarantaine (inspiré de son homologue allemand #tussenkunstnquarantaine) a reçu plus de 600 participations, dont 130 ont été retenues, puis 30 finalistes départagés par un jury et par un vote du public

Un autoportrait strasbourgeois obtient le prix du public

Les internautes ont choisi de récompenser une création de Marie Maurer d'après le tableau "La Belle Strasbourgeoise" de Nicolas de Larguillerre (exposé à Strasbourg). "C'est un autoportrait fait un retardateur", confie l'autrice de ce cliché, une Strasbourgeoise retraitée. "Les marques du confinement, le masque, les gants et le balai me semblaient évidentes puisque tout le monde était condamné à faire son ménage", raconte-t-elle. 

"La Belle Strasbourgeoise", par Marie Maurer à gauche, l'original par Nicolas de Largillierre à droite.
"La Belle Strasbourgeoise", par Marie Maurer à gauche, l'original par Nicolas de Largillierre à droite.

Une composition en famille pour le prix du jury 

Le prix du jury, remis par des journalistes spécialisés, des experts et les artistes Fabrice Hyber et Sabine Pigalle, revient à "Les bulles de savon" de Pieter Cornelisz van Slingelandt, reproduit par Marion Giraud et sa famille. "_Le peintre néerlandais était réputé pour sa recherche de la perfection. On retrouve cette même méticulosité dans la composition de Marion Giraud : rondeur explosive de la bulle de savon au centre, verticalité du rideau en fond, jeux des regard_s", salue Alexia Guggémos, directrice de l'Observatoire Social Media et membre du jury. 

"Les bulles de savon" de Pieter Cornelisz van Slingelandt, reproduit par Marion Giraud et sa famille.
"Les bulles de savon" de Pieter Cornelisz van Slingelandt, reproduit par Marion Giraud et sa famille.

Après cette image, la créatrice a poursuivi l'expérience en famille : "Pendant le confinement, nous avons créé 80 reproductions d'oeuvres. Les enfants ont envie d'en faire encore une vingtaine pour arriver à 100... avant les vacances", explique Marion Giraud.  

De nombreux autres prix décernés

Les membres du CLIC ont aussi pu récompenser leur tableau préféré : une reproduction de "L'Esclave blanche" de Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ par Charlotte Goemaere, restauratrice indépendante, qui a réinterprété le tableau en faisant poser son compagnon. "On a pris cette photo le 26 avril, ça nous a pris deux heures, il a fallu cacher tout le fond", raconte-t-elle. 

"L'Esclave blanche" de Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ par Charlotte Goemaere
"L'Esclave blanche" de Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ par Charlotte Goemaere

Parmi les autres tableaux primés dans les "Coups de Coeur", le prix sélectionné par Télérama et celui choisi par Beaux Arts Magazine, on trouve aussi une composition abstraite inspirée du tableau "Hommage à Blériot" de Robert Delaunay réalisée par Céline Carrier, ou encore une reinterpretation de Saint Joseph Charpentier de George de La Tour par Hira Park

"Hommage à Blériot" de Robert Delaunay réalisée par Céline Carrier
"Hommage à Blériot" de Robert Delaunay réalisée par Céline Carrier
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.