Les prochaines semaines s’annoncent compliqués pour les parents d’enfants en plus ou moins bas âge : avec la fermeture des écoles, les enfants resteront à la maison. Si, aux heures de cours, ils continueront à travailler, que leur donner à voir ou à entendre pendant les temps des récrés, des pauses, de la garderie ?

A compter de lundi, écoles, collèges et lycées seront fermés
A compter de lundi, écoles, collèges et lycées seront fermés © AFP / Benjamin Polge / Hans Lucas

Pour probablement "au moins trois semaines", les enfants n’iront pas à l’école. Les portes des écoles, collèges, lycées et des universités resteront fermées, comme dans de nombreux autres pays du monde touchés par l’épidémie de Covid-19, la maladie transmise par le nouveau coronavirus.  

S’il n’est pas question de vacances prolongées – le ministère de l’Éducation nationale assure que "la continuité pédagogique" est assurée – il va tout de même falloir occuper vos enfants un peu plus qu’à l’accoutumée. Alors, quitte à les laisser devant des écrans, autant leur proposer des contenus pédagogiques, intelligents mais pas ennuyeux. franceinter.fr vous propose une sélection pour les prochaines semaines  

À la télé, france.tv met le paquet 

En coopération avec les services de l’Éducation nationale, le service public télévisé fait évoluer ses grilles de programmes pour aider les parents à faire face à cette situation de confinement. À partir de lundi, en lieu et place des programmes de la mi-journée, France 5 diffusera tous les jours un magazine intitulé “La maison Lumni”, constitué de capsules pédagogiques et adaptées au niveau scolaire des enfants. Les autres chaînes adaptent également leurs programmes avec des contenus destinés à la jeunesse 

L’offre Lumni est à la base une offre éducative en ligne : sur son site web, tous les contenus vidéo sont accessibles librement. Exemple avec cette série de vidéos qui apprendront à vos enfants les bases du codage. 

Les podcasts intéressants et intelligents

Si ce n’est pas de la vidéo, ce sera donc du son ! Les podcasts pour enfants sont de plus en plus nombreux, et certains sont d’excellente qualité, comme nous l’avions souligné dans notre sélection il y a quelques semaines sur franceinter.fr. Et parmi eux, plusieurs sont des productions maisons : Oli, qui enchantera les plus petits avec de belles histoires écrites par des auteurs et autrices de renom ; et Les Odyssées qui revisite le parcours des grandes figures de l’histoire.  

On vous recommande aussi le podcast de franceinfo sur l’actu décryptée pour les enfants, “Salut l’info !” 

Des dessins animés pas si bêtes 

Loin du cliché des “dessins animés qui rendent idiot”, il y a aussi des séries animées qui jouent la carte de la pédagogie, du didactisme. Et vous en connaissez certainement quelques-unes... dont une certaine “Il était une fois la vie”, qui a bercé votre enfance si vous avez grandi dans les années 80 et 90, et qui avait pour grands méchants des... virus. Sur YouTube, la plupart des épisodes ont été mis en ligne, pour revivre, avec vos enfants, ces aventures de l’infiniment petit. 

Mais ce n’est pas tout ! La plate-forme de streaming Netflix rend aussi disponible, depuis quelques semaines, les épisodes d’une autre série culte, “Le bus Magique”, qui lui aussi voyageait dans l’organisme humain, mais aussi dans l’espace, dans les océans, sur des fleurs, etc. Et si les aventures de Mme Bille-en-Tête vous captivent, vous pourrez découvrir les aventures... de sa sœur, dans une nouvelle série, “Les nouvelles aventures du bus magique”.  

Et pour les plus petits, la plus récente série animée française “Zou” base sa pédagogie sur les valeurs de la vie en société. Là aussi, une partie des épisodes est disponible sur YouTube. Ce qui peut être une bonne chose lors d’une période complexe comme celle que nous traversons.  

L’intégrale de c’est pas Sorcier 

Encore un programme culte désormais disponible désormais sur Internet : “C’est pas sorcier”, l’émission qui a accompagné les après-midis de millions d’enfants de 1993 à 2014. Les reportages de Fred et Sabine et les explications de Jamy dans le camion de Marcel ont rendu accessible aux plus jeunes des centaines – 559 très exactement – de sujets. Désormais, ces émissions sont accessibles au public sur YouTube. Et contrairement à ce qui a marqué les esprits, l’émission n’aborde pas que les sciences : il y est aussi question des coulisses de l’Opéra, du rôle de maire, des courses hippiques, etc.  

Des chaînes YouTube pour apprendre devant son écran 

Puisque l’on parle de vulgarisation, de nombreux créateurs et créatrices ont profité de l’émergence de YouTube pour en faire une plateforme de découverte fantastique. À côté des chaînes qui jouent la carte du divertissement pur, certains proposent des contenus fouillés, documentés, qui permettent d’en savoir plus sur le monde qui vous entoure – et qui toucheront aussi bien les jeunes (à partir du collège, plutôt) que les grands.  

Côté scientifique, on peut par exemple citer Max Bird, qui démonte à peu près toutes les idées reçues liées à la science, mais aussi à l’Histoire et à la culture. Ou Dr Nozman, qui passe le monde au microscope (le coronavirus y est d’ailleurs passé) et teste des objets semblant défier les lois de la physique.  

Si c’est l’espace qui vous fascine, les vidéos de Florence Porcel (qui a aujourd’hui cessé la production de vidéos sur sa chaîne YouTube) explorent tous les aspects de l’infiniment grand, de façon claire et absolument pas ennuyeuse.  

Mais ce n’est pas tout. On peut aussi recommander, pour les cinéphiles, la chaîne La Manie du Cinéma qui dépasse largement les critiques de films pour aborder des aspects plus techniques ou historiques (comment téléphoner au cinéma, pourquoi les fauteuils de ciné sont rouges). Et pour les mélomanes, L’Instrumentarium de l’insolite qui fera découvrir à vos enfants bien d’autres instruments de musique que la flûte à bec des cours de musique... ou qui au contraire leur fera enfin apprécier leur flûte. 

Les manuels scolaires d’Hachette tous en accès libre 

On ne se fait pas d’illusions, vos enfants ne prendront pas un manuel de physique ou d’anglais comme livre de chevet. Pourtant, l’initiative de des éditions Hachette, qui ont mis en ligne l’ensemble de leurs manuels scolaires, pourrait bien s’avérer utile à tous : elle devrait permettre aux élèves de poursuivre leur travail, et aux parents d’aider leurs enfants à faire leurs devoirs. Pour les retrouver, du CP au bac, cliquez ici.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.