La métropole de Lille, le Touquet, soixante-neuf communes en Mayenne... Plusieurs villes de France rendent le port du masque obligatoire dans certaines parties de l'espace public, afin d'endiguer la recrudescence de l'épidémie de coronavirus.

Le masque devient notamment obligatoire dans le centre-ville de Biarritz.
Le masque devient notamment obligatoire dans le centre-ville de Biarritz. © AFP / GAIZKA IROZ

Face à la résurgence ou la persistance de cas de Covid-19, plusieurs villes françaises décident de rendre le masque obligatoire. "Les préfets pourront désormais par arrêté étendre l'obligation de port du masque aux lieux publics ouverts. Cette décision pourra être prise localement, en fonction de l'évolution de l'épidémie dans chaque territoire", a annoncé vendredi dans un tweet le ministre de la Santé, Olivier Véran :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le centre de Biarritz, les remparts de St-Malo, les bords de Loire à Orléans : le port obligatoire du masque dans un espace ouvert mais très fréquenté se répand pour lutter contre la propagation du Covid-19. Passage en revue.

La métropole de Lille

Le préfet du Nord a décidé d'imposer le port du masque au sein de la métropole de Lille dans de nombreuses zones, et ce dès ce dimanche minuit. Cela concerne les espaces verts, les zones piétonnes, les zones limitées à 20 km/h, les galeries commerciales, les grandes et moyennes surfaces ainsi que leurs espaces de stationnement. Étienne Champion, directeur général de l'Agence régionale de santé des Hauts-de-France, s'en est expliqué sur franceinfo : "Nous prenons cette mesure pour éviter ce que nous voulons tous éviter, c'est-à-dire un reconfinement."

Le Touquet 

Au Touquet, dans le Pas-de-Calais, le port du masque est obligatoire depuis hier dans les rues du cœur de ville. Et ceci "pendant tout le mois d'août", a annoncé le maire Daniel Fasquelle :  "La fréquentation est telle que cela se justifie parfaitement bien." Une condition sine qua non selon l'édile :"Si on veut passer des vacances en toute sérénité et si on ne veut pas participer au fait que le virus circule à nouveau, il faut qu'on fasse tous un maximum d'efforts". Le port du masque au Touquet était déjà obligatoire sur le marché depuis la semaine dernière, et "fortement conseillé" dans le coeur de ville.

69 communes en Mayenne

À partir de demain lundi, le port du masque deviendra obligatoire quel que soit le quartier dans 69 communes du département de la Mayenne, après un nouvel arrêté préfectoral, rapporte France Bleu Mayenne. Jusque-là, seuls les centres-villes de Laval, Mayenne, Evron et Château-Gontier étaient concernés, ainsi que certains marchés. Le préfet justifie sa décision d'étendre ce port du masque par "la situation épidémiologique dans le département" et "le caractère actif de la propagation du virus". 15 foyers de coronavirus ont à ce jour été identifiés en Mayenne.

Biarritz et Bayonne

La maire LR de Biarritz, Maider Arosteguy, a annoncé le port obligatoire du masque dans le centre et la plage de Port-Vieux dès lundi. La "fréquentation du mois du juillet a été très forte et nous craignons un mois d'août encore plus difficile à gérer face à la crise sanitaire", a-t-elle estimé. La voisine Bayonne va faire de même, a ajouté la maire en précisant que "comme il est cohérent de réfléchir à ces problématiques sur un plan intercommunal, peut-être d'autres villes de la côte basque vont suivre".

Orléans

À Orléans, dans le Centre-Val-de-Loire, le masque a été rendu obligatoire sur les marchés depuis vendredi, jusqu'au 30 septembre. Il est en outre imposé de 21h à 6h du matin sur les quais de la rive droite de la Loire, lieux de nombreux rassemblements nocturnes. C'est un "espace contraint où d'importants flux de circulation piétonne et des interactions entre personnes dans un environnement de promiscuité immédiate sont inévitables", précise la ville.

Saint-Malo

À Saint-Malo en Ille-et-Vilaine, l'un des lieux les plus touristiques de la région Bretagne, le port du masque dans la rue est obligatoire depuis mercredi sur arrêté du maire. La mesure s'appliquera jusqu'au 30 août, dans la ville intra-muros et sur les remparts.  Selon le maire LR Gilles Lurton, la vieille ville fortifiée attire "à la fois les résidents permanents, les résidents secondaires, les visiteurs à la journée et les touristes en villégiature, densifiant ainsi sa fréquentation". Selon le dernier bilan de l'Agence régionale de santé (ARS), 76 personnes supplémentaires ont été testées positives au Covid-19 entre mardi et jeudi en Ille-et-Vilaine.

La Turballe (Loire-Atlantique)

À la Turballe, le masque est obligatoire depuis hier samedi et jusqu'au 31 août dans certains secteurs. En raison, selon la municipalité, une "affluence touristique importante durant la saison estivale", et la distanciation physique "d'au moins un mètre entre deux personnes", qui ne peut être "que difficilement respectée sur l'espace public."

Bayeux

À Bayeux dans le Calvados, les masques sont obligatoires depuis hier sur les marchés sur arrêté municipal. 

La Rochelle

À La Rochelle, le maire Jean-François Fountaine a pris le 22 juillet dernier un arrêté municipal rendant obligatoire "le port d'un dispositif de protection nasale et buccale" pour les plus de 11 ans, dans un périmètre commerçant et touristique du centre-ville, selon un communiqué.

Argelès-sur-mer

À Argelès-sur-mer, dans les Pyrénées-Orientales, le maire Antoine Parra a rendu le masque obligatoire le 21 juillet dernier et ce jusqu'au 31 août, dans les allées piétonnes du centre-plage et les marchés, mais sans prévoir de pénalités pour les contrevenants.

Nice

À Nice, dans les Alpes-Maritimes, le port du masque en extérieur sera obligatoire, jusqu'à nouvel ordre, dans "un grand périmètre" de la ville jusqu'au bord de mer, a annoncé lundi Christian Estrosi. L'arrêté municipal pris par le maire de Nice impose le port du masque de 10H00 à 01H00 du matin, sous peine d'une amende de 35 euros. Celle-ci passera à 135 euros si un arrêté préfectoral vient confirmer la mesure. 

Toulouse

À Toulouse, le préfet de Haute-Garonne rend le port du masque obligatoire dans une partie de la ville à compter du mercredi 5 août. Sont notamment concernées, les rues de l'hypercentre de Toulouse, "des portions de voie publique de la ville de Toulouse particulièrement fréquentées, définies conjointement avec le maire, sur certaines plages horaires", et tous les marchés de plein-air du département, brocantes et vide-greniers de l’ensemble du département de la Haute-Garonne. Le communiqué de la préfecture précise qu'en cas de non-respect de cette obligation, une amende de 135 euros est prévue.   

Paris

À Paris, selon Le Monde, Anne Hidalgo souhaite rendre le port du masque obligatoire dans certaines zones de la capitale comme les marchés, les rues commerçantes, les parcs et jardins et les quais de Seine, ainsi que les lieux touristiques où l'on fait la queue. La maire de la capitale doit transmettre une demande en ce sens à Didier Lallement, le préfet de police de Paris.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.