Quel impact la grève du 5 décembre peut-elle avoir sur la permanence des soins à l'hôpital ? Depuis plusieurs jours les hôpitaux mettent en place un plan de mobilité et d'hébergement pour que les services fonctionnent. Pour l'instant aucune intervention chirurgicale n'est déprogrammée, les soins sont assurés.

Hôpital européen Georges Pompidou à Paris
Hôpital européen Georges Pompidou à Paris © AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT

À l'approche de la journée de grève du 5 décembre, contre le projet de réforme des retraites, qui s'annonce très suivie, l'assistance publique des hôpitaux de Paris, l'AP-HP, a mis en place des systèmes de covoiturage, de remboursement de locations de vélos ou d'hébergements sur place. 

500 chambres à disposition des personnels hospitaliers

Dès mercredi soir,  le dispositif habituellement réservé aux épisodes de neige sera activé. Cela veut dire que des  chambres dans les enceintes hospitalières sont mises à disposition pour héberger les personnels qui ne pourraient pas se déplacer.  

Pour Sylvain Ducroz, le directeur des ressources humaines de l'APHP, "il peut s'agir de chambres d'hôpitaux qui ne sont pas occupées ou fermées la nuit. Cela représente une capacité d'accueil de 500 chambres ; on a aussi eu plusieurs propositions spontanées de médecins qui habitent dans Paris et qui accueillent des collègues en difficulté. Nous essayons de nous organiser équipe par équipe". 

Le service des ressources humaines est également en contact avec une chaîne hôtelière pour, au cas où ces mesures-là ne suffiraient pas, trouver des hôtels pas dans les environs, pour que les agents n'aient pas besoin de faire de longs trajets pour rentrer chez eux.  

Des conducteurs récompensés pour le covoiturage

Autre mesure : un contrat avec une application de covoiturage, en rétribuant les conducteurs avec des bons d'achat. Déjà 300 inscriptions ont été enregistrées les 2 derniers jours. Toujours pour ceux qui utiliseront la voiture, des facilités d'accès aux parkings des hôpitaux ont été prévues, ainsi que le remboursement de l'usage d'un Vélib.  

Par ailleurs, comme dans certaines entreprises, les hôpitaux , pour ouvrir la possibilité pour le personnel administratif d'effectuer du télétravail. Pour le moment, il n' y a pas de déprogrammation des interventions chirurgicales. La direction des hôpitaux de Paris dit pouvoir assurer les soins, au moins sur 1 ou 2 jours. Mais elle ne cache pas son inquiétude si le mouvement devait se prolonger la semaine prochaine.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.