Un jeu autour de l'autobiographie ? Une hésitation à s'engager ? Une histoire de racisme au Etats-Unis ? La biographie brillante d'un acteur ou le récit joyeux d'un parcours de cardiaque ? Alors que le palmarès du Festival a été rendu et que débutent les vacances scolaires, une sélection de 10 BD qui valent le détour.

Couvertures des 10 BD à lire après Angoulême 2021 : "Sur un air de Fado", "Oleg", "Un papa, une maman", "A coeur ouvert"...."
Couvertures des 10 BD à lire après Angoulême 2021 : "Sur un air de Fado", "Oleg", "Un papa, une maman", "A coeur ouvert"...." © Dargaud, Atrabile, Dupuis; Futuropolis, Glénat, Delcourt...

"Oleg" de Frédérik Peeters, un regard pertinent sur le chaos du monde

L'auteur des Pilules bleues revient avec un ouvrage dans la même veine autobiographique. Une plongée dans le quotidien d'un dessinateur, une déclaration d'amour à ses proches, et surtout un regard désabusé sur les changements de la société vers plus d'absurde. 

Avec son dessin noir et blanc très expressif, Frédérik Peeters nous raconte une histoire d'apparence anodine, mais pétrie d'émotions et qui touche à l'universel. De par sa profession, le dessinateur vit en retrait du monde. Sa vision fine d'une époque où la fiction a pris le pas sur la réalité, où le racisme s'est décomplexé, où l'individualisme prime, où la consommation est devenue folle, n'en est que plus pertinente.

Oleg de Frederik Peeters est paru chez Atrabile 

"Sur un air de Fado" de Barral, l’histoire d’une renaissance  

Barral, le dessinateur des Nestor Burma après Tardi et metteur en images d'histoires de Tonino Benacquista, signe la création complète de cette BD. L'histoire du réveil politique d’un médecin à la fin des années 1960 sous la dictature de Salazar. Le dessinateur a donné à son personnage un physique inspiré de l'acteur Benicio Del Toro, ce qui lui apporte un surplus d'humanité. 

La reconstitution du Portugal rend palpable la tension quand un pays est plongé dans les ténèbres. Et montre jusqu'où la privation de liberté peut s'insinuer dans le quotidien avec des conséquences néfastes - un rappel salutaire pour ceux qui seraient tentés aujourd'hui par le populisme. Barral a pris son temps, "quinze ans, le temps de lire de la documentation et de la maturation" pour signer pour la première fois à la fois le scénario et le dessin d'une BD. Son temps n'a pas été perdu.     

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur un air de Fado par Barral est paru chez Dargaud 

"Patrick Dewaere. À part ça la vie est belle" de LF Bollée et Maran Hrachyan : fine biographie   

Les Valseuses, La meilleure façon de marcher, Préparez vos mouchoirs, Coup de tête, … Acteur à la fois puissant et fragile, Patrick Dewaere (de son vrai nom Patrick Bourdeaux) s’est donné la mort en juillet 1982 à 35 ans. Malgré ses rôles dans 37 films et 27 pièces de théâtre, il n’avait toujours pas confiance en lui. 

Le livre s’ouvre sur son suicide. Puis c’est le comédien lui-même qui raconte sa vie : le cinéma, bien sûr, mais aussi une enfance un peu compliquée avec une mère artiste, la bande du Café de la gare avec Coluche, sa relation avec Miou-Miou, sa relation avec Bertrand Blier… Le ton est amer, la rivalité avec Gérard Depardieu intense, et son désir de reconnaissance immense.

On en apprend beaucoup dans cette BD grâce aux anecdotes ressuscitées par LF Bollée. Comme la frayeur que Dewaere cause sur le tournage de Série noire d’Alain Corneau, où il doit tourner une scène dans une baignoire, et qu’il tarde à sortir la tête de l’eau. Ou lorsqu’il casse la figure au journaliste qui a révélé son futur mariage. Le dessin au crayon de Maran hrachyan raconte en douceur ce destin tragique. Et apporte une touche délicate à une histoire qui ne manque pas de sensibilité.     

Patrick Dewaere, A part ça, la vie est belle de LF Bollée et Maran Hrachyan est paru chez Glénat  

"Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne)" par Florence Cestac, ou l'enfer paternel  

Après la séparation, la jeunesse en internat, la ménopause… l'autrice publie un nouvel album autobiographique, qui s'attarde, cette fois, sur son enfance. À partir de la description des manquements de sa famille, Florence Cestac ridiculise le slogan des anti-mariages pour tous. Comme toujours chez Florence Cestac, la distance humoristique est de mise pour raconter cette enfance pas si belle. 

Heureusement la douceur maternelle, les parenthèses joyeuses des vacances sans le père, et le désir précoce d'échapper au modèle parental vont sauver l'autrice. 

Ses bonhommes à gros nez, racontent une fois de plus en finesse et avec justesse, une époque, les Trente Glorieuses, et un milieu, la bourgeoisie provinciale. Surtout, l'autrice dénonce un patriarcat omnipotent qu'on n'a pas encore fini de déboulonner. Sa BD parle des années 1950-1960, mais résonne fort avec les combats actuels.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"À Coeur ouvert" de Nicolas Kéramidas, parcours de cardiaque

Souffrant d'une malformation cardiaque (la tétralogie de Fallot) Nicolas Kérémidas a été l'un des premiers bébés opérés à cœur ouvert. Ce qui lui vaut une magnifique cicatrice qui court sur tout son torse. Enfant, il a pu s'en vanter et s'inventer les origines les plus incroyables à cette balafre. Mais devenu adulte, il manque de s'évanouir à la lecture du compte-rendu opératoire. Il pense à raconter son expérience un jour. Puis oublie. Mais l'histoire bégaie : à 43 ans, il doit de nouveau se faire opérer.

Le dessinateur raconte cette nouvelle aventure. Qui, alors qu'il est désormais un époux et père de famille, prend un autre relief. 

Avec la distance salvatrice de l'humour et d'un dessin pas si éloigné du cartoon, il expose avec justesse son parcours de malade.

La douleur, ses angoisses, celles de son entourage, la nécessaire infantilisation d'un corps livré aux professionnels, les nombreux passages à l'hôpital, la rééducation… Les ruptures de rythmes fréquentes, font de ce récit d'un épisode pourtant difficile, une aventure profondément humaine. Elle rappellera des souvenirs à ceux qui ont surmonté les problèmes et dédramatisera ce type d'opérations pour les autres.  

À Coeur ouvert de Nicolas Kéramidas est paru chez Dupuis

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Blanc autour" de Lupano et Fert, une courageuse tentative de résistance contre le racisme aux Etats-Unis  

Une bande dessinée raconte l'histoire dans les Etats-Unis de la première moitié du XIXe siècle, d'une école pour filles de bonne famille que la directrice Prudence Crandall transforme en école pour élèves noires. Un projet qui fit polémique. Inspiré par une histoire vraie, Blanc autour a été tricoté avec brio par le duo Wilfrid Lupano (Un océan d'amour, Les vieux fourneaux, etc…) au scénario et Stéphane Fert (Peau de mille bêtes…) au dessin. 

Les personnages des jeunes filles sont incarnés et attachants. Le beau dessin nuancé à la tablette graphique souligne la cruauté de cette haine sans fondement. 

Elle évoque  en finesse un accident de l'Histoire qui résonne malheureusement avec l'actualité des meurtres de Noirs par des policiers américains et la lutte du mouvement Black Lives matter.   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Blanc autour de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert est paru chez Dargaud. 

"Et l'homme créa les dieux" par Joseph Béhé, à l'origine des religions 

Tiré de l'essai de Pascal Boyer paru en 2001, "Et l'homme créa les dieux" est plus qu'une bande-dessinée. C'est une explication de texte, un cours magistral sur l'homme et son rapport à la religion. 361 pages pour comprendre, pour apprendre et se poser des questions. 

On apprend que les concepts religieux qui perdurent sont ceux qui ont réussi à se maintenir au détriment des autres. Il faut donc abandonner l'idée de trouver une origine historique aux religions. On apprend aussi que les gens n'inventent pas des dieux et des esprits, ils reçoivent des informations qui amènent leurs systèmes mentaux à déduire ces concepts. L'homme s'est forgé plusieurs types de dieux. Législateur, observateur…. 

Et l'homme créa les dieux, par Joseph Béhé est paru chez Futuropolis 

"Chroniques de jeunesse" de Guy Delisle, retour sur les années d'apprentissage

L'auteur poursuit sa série de "Chroniques…" en ne témoignant pas, cette fois, d'un pays lointain mais en revenant avec finesse sur les années pendant lesquelles, étudiant, il travaillait l'été dans une usine de papier à Québec. Guy Delisle raconte son job dans une usine, comme il racontait ses expériences à l'étranger à Jérusalem, en Chine ou en Corée du Nord : en alternant ce qu'il voit sur le terrain et son propre vécu. Son reportage est ainsi très incarné. 

Dans Chroniques de jeunesse, le dessinateur se livre un peu plus. Alors que dans ses reportages à l'étranger, il se présentait en papa poule s'occupant de ses enfants pendant que sa compagne travaillait, il évoque ici la relation avec son père, un homme distant avec lequel il n'a pas partagé grand-chose.   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques de jeunesse de Guy Delisle est paru chez Delcourt 

"Pacific Palace", le Spirou de Christian Durieux : beau et politique

Spirou et Fantasio se retrouvent grooms dans un grand hôtel qui accueille un unique client : le dictateur déchu Lliex Korda, ex-roi du Karajan aux faux airs de Ceausescu. La Belgique l’accueille discrètement au nom d’une amitié ancienne entre les deux pays. Il est accompagné par ses conseillers et sa fille Elena. Fantasio fait gaffe sur gaffe alors qu’il devrait faire profil bas - l'hôtel a accepté de l'engager alors qu'il venait de se faire virer de son poste de journaliste au Moustique. Spirou, lui, tombe amoureux de fille du tyran. Ce qui nous vaut une magnifique scène nocturne de piscine… 

Sous l'apparence d’une bande dessinée badine, Pacific Palace nous emmène sur des sujets éminemment politiques comme la compromission et l'engagement. Le dessin précis, proche de la ligne claire, apporte une touche d'élégance à l'aventure bleutée. 

Spirou, Pacific Palace de Christian Durieux est paru chez Dupuis 

"Frink & Freud" : l'incroyable destin d'un des fondateurs de la psychanalyse aux États-Unis 

À travers le parcours d'un homme hanté par ses échecs, incapable de les dépasser et pétrit de culpabilité, Frink & Freud raconte un moment important de l'histoire de la psychanalyse. Mais aussi la relation de Frink le disciple avec Freud son mentor, et celle de Freud avec l'Amérique. Le fondateur de la psychanalyse n'est venu qu'une fois aux Etats-Unis. Mais sa discipline va s'y prospérer en partant sur un malentendu : elle ne sert pas à guérir de ses névroses, mais à mieux se connaître.  

Frink & Freud est dessiné au crayon en noir et blanc. Lionel Richerand s'est légèrement inspiré du vrai Horace Frink pour le croquer, et l'a fait tendre vers un personnage à la Tintin pour mieux le faire évoluer dans le temps, afin que le lecteur s'identifie plus facilement. Pour les tourments de l'âme, les strates de l'inconscient, les transferts et les rêves, le dessinateur est allé chercher du côté du fantastique. Avec succès.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Frink & Freud Le Patient américain, par Pierre Péju et Lionel Richerand chez Casterman   

Et aussi 

Deux indispensables pour mieux connaitre le monde d’aujourd’hui  

  • Le récit du procès des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher par l'écrivain Yannick Haenel et le dessinateur de BD François Boucq. Un livre poignant pour l'histoire. Janvier 2015 est paru aux Editions Les Echappés. ECOUTER | François Boucq invité de Popopop
  • Deux dessinateurs ont battu le pavé pour croquer les manifestations récentes : celles des gilets jaunes, contre la réforme des retraites, des universitaires précaires, du mouvement, Black lives matter, féminisme… Avec leurs regards différents, ils racontent la France d'aujourd'hui qui n'en finit pas de se révolter. Carnet de manifs, portrait d'une France en marche de Cyril Pedrosa et Loïc Secheresse aux Editions du Seuil 

Pour tout savoir sur la BD : d'abstraction à western en passant par les ombres, ou encore les blancs entre les cases… Ce dictionnaire érudit de la BD qui ne dit pas son nom est passionnant. Il aborde tous les aspects du 9e art. Et encourage à aller un cran plus loin dans la lecture de la BD. Indispensable ! Le bouquin de la bande dessinée (dir) Thierry Groensteen est paru chez Robert Laffont

Parmi les suites qui continuent de nous épater : Le Lapinot de Lewis Trondheim (L'Apocalypse joyeuse paru à l'Association) et Sengo tome 5 Comédies de Sensuke Yamada chez Casterman. A chaque tome son univers. Celui-ci se tient dans le monde du spectacle. Mais n'est pas si léger.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix