Qu’est-ce-qu’une guerre cent ans plus tard. Qu’en reste-t-il ? Certains jeunes ne se voient pas confier l’Histoire par les manuels scolaires ou la voie officielle de leurs Etats, mais par la transmission familiale. D’autres n’ont pas ce lien avec la guerre ou l’Histoire.

Dans le cadre des projets labélisés par la Mission Centenaire, le collectif de photographes Kaïros est parti à la rencontre de jeunes européens, âgés de 14 à 18 ans. Mathieu Farcy, Simon Lambert, Stéphane Quidet, Pierre Vassalracontent une guerre avec des visages et des couleurs d’aujourd’hui. Deux mondes se superposent. Les traces encore tangibles d’un conflit et la vie d’aujourd’hui. Sur les lieux de batailles, que ce soit en Slovénie ou dans la Marne, la végétation pourrait faire penser qu’il ne s’est rien passé.

Sept jeunes européens racontent comment la guerre de 14/18 est arrivée ou pas jusqu'à eux : sept mots clés pour entrer dans l'Histoire avec eux : Famille - Drapeau - Choc - Jeu - Visite - Fascination - Cinéma.

Ils s'appelent Jan, Silvia, Angelina, Ana,Jovana, Gregory, Julie. Ils nous aident à comprendre : Qu’est-ce-qu’une guerre cent ans plus tard. Qu’en reste-t-il ?

De la Serbie à l’Italie, en passant par la Biélorussie, certains jeunes ne se voient pas confiés l’Histoire par les manuels scolaires ou la voie officielle de leurs Etats, mais par la transmission familiale. D’autres n’ont pas ce lien avec la guerre ou l’Histoire. Dans les deux cas, ils construisent l’avenir, dans un monde nouveau, qui n’a plus rien à voir avec celui d’il y a cent ans.

Regardez ce webdoc de préférence sur Chrome

Photos : Mathieu Farcy, Simon Lambert, Stéphane Quidet, Pierre Vassal

Pour compléter, [ écoutez l'écrivain Paolo Rumiz , dans l'Heure des Rêveurs , avec Zoe Varier

](http://www.franceinter.fr/emission-lheure-des-reveurs-l-europe-des-tranchees-avec-paolo-rumiz)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.