Suite de notre compte à rebours avec l'année 2001, l’année de l’attentat du 11 septembre contre les deux tours du World Trade Center, et de la sortie du Fabuleux destin d’Amélie Poulain, mais pas seulement.

En 2001, Interception , le magazine de la rédaction créé en 1999 diffuse sa 100e édition. En deux ans, les 45 minutes hebdomadaires de reportage ont déjà reçu de nombreux prix qui saluent la qualité de l’émission. Pour cet anniversaire, France Inter propose un moment fort dans l’histoire de l’émission. En octobre 2001, l’émission présentée par Simon Tivolle a confié du matériel d’enregistrement à la spationaute Claudie Haigneré lors de son voyage à bord de la capsule Soyouz :

Tout ça est plein de magie et de poésie

Claudie Haigneré commente la vue de la Terre depuis l’espace :

11 septembre 2001 - France Inter a 50 ans
11 septembre 2001 - France Inter a 50 ans © ©NAOMI STOCK/LANDOV/MAXPPP

Le 11 septembre l'antenne est bousculée par l'actualité : à partir de 15h30, une édition spéciale, est consacrée aux attentats contre le World Trade Center. Bertrand Vannier commente l’effondrement de la deuxième tour, puis Sébastien Laugénie fait le point sur les informations dont il dispose, une heure et demie après le premier impact contre la première tour :

**Bertrand Vannier** , directeur de la rédaction, fait partie de ceux (dont Jean-Luc Hees) qui vont faire vivre la journée à nos auditeurs. Ecoutez son lancement, puis le témoignage d'une survivante :
Pascale Clark en 2011
Pascale Clark en 2011 © Maxppp / Lejeune
Pour notre antenne, c’est le début de **_Tam Tam_** , une émission quotidienne de 9h à 10h du lundi au vendredi présentée par… [Pascale Clark](http://www.franceinter.fr/personne-pascale-clark). À France Inter depuis 1998, elle a débuté sur la FM en 1983, avant de rejoindre Europe 1, puis Daniel Schneiderman pour son émission TV « Arrêt sur images ». Écoutez le générique, et le lancement de l’animatrice au début prometteur de l’émission qui va durer 3 ans. Pour sa première, elle frappe fort, et reçoit la chanteuse islandaise **Björk** !
carlier
carlier © Radio France
**Guy Carlier** est devenu chroniqueur après avoir été.... directeur financier. Ses billets et son personnage de "Monsieur Letallec, gaulliste de droite" dans l'émission de **Laurent Ruquier** , « **Dans tous les sens** », l’ont fait connaître de nos auditeurs.En 2001, il se lance en solo avec ses _"**Lettres matinales"**_ , diffusée durant le 7/9 de Stéphane Paoli.Ci-dessous, l’une de ses plus célèbres : la lettre à un motard borgne. Il s’adresse au chef des talibans afghans à l’origine de la destruction des statues de Bouddha à Bamiyân. En septembre 2001, le Mollah Omar s’enfuit au Pakistan… à moto.
![](sites/default/files/imagecache/scald_image_max_size/2013/10/22/752622/images/jagger%202001%20au%20metropolitan%20opera%20pour%20les%20Mtv%20music%20award%20sept%202001.jpg) Le 19 novembre, **Jean-Luc Hees** profite de la venue de **Mick Jagger** à Paris pour l'inviter à France Inter. A invité exceptionnel, antenne exceptionnelle : le directeur de France Inter prend la place d'**Albert Algoud (** qui présentait alors le magazine culture "**_La partie continue"_** de 18h15 à 19h). Ici, il explique comment :
> Je ne suis pas un monument, je ne suis pas une légende Mick Jagger répond dans un français parfait à Jean-Luc Hees, admiratif. Extrait :
> Bien sûr que les Stones ont changé les choses, dans l'histoire de la culture pop mais il ne faut pas éxagérer Mick Jagger revient sur la portée du groupe culte :
C’est l’année où l’agence **Euro-RSCG** qui s’occupe de France Inter décide de vanter l’antenne avec ce slogan énigmatique **« au début ça surprend, après aussi »** . Le spot présente une réunion de publicitaires. Ils commentent une pseudo-pub pour l’antenne :
logo france inter - 2001
logo france inter - 2001 © Radio France
On en a profité pour changer de logo.On voit réapparaitre "_la poêle à frire"_ , à savoir la Maison de la Radio stylysée, juste à droite du logo. 2001 voit la naissance de**[L’humeur vagabonde](http://www.franceinter.fr/emission-lhumeur-vagabonde)** , l’émission de [Kathleen Evin](http://www.franceinter.fr/personne-kathleen-evin), toujours à l’antenne 12 ans après. Le titre de l’émission est un hommage au livre d’**Antoine Blondin** paru en 1955, dans lequel un héros quitte sa Charente pour Paris. L’animatrice reçoit pendant 50 minutes un intellectuel, un artiste ou un écrivain.Pour écouter le début de sa première :
Prix du livre Inter 2001
Prix du livre Inter 2001 © Radio France
Un an après l’an 2000, **Le prix du Livre Inter** couronne à _Apprendre à finir_ de **Laurent Mauvignier** . Le romancier décrit de l’intérieur le processus de destruction d’un couple. Le titre dit le contraire de ce que raconte l’ouvrage. On n’apprend jamais à terminer une relation…
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.