L'horreur en plein Paris. Du 16 au 17 juillet 1942, la police française arrête 13152 Juifs dans la capitale et en banlieue . Ils sont conduits au Vélodrome d'Hiver. En moins de quarante-huit heures, des hommes dans la force de l'âge, mais aussi des vieillards, des malades, des femmes et même des enfants (4115 personnes parmi les raflés ont moins de 16 ans) sont emmenés au "Vel d'Hiv".

L'unique photo de la rafle du Vélodrome d'hiver 16 juillet 1942
L'unique photo de la rafle du Vélodrome d'hiver 16 juillet 1942 © ©Mémorial de la Shoah/CDJC

Les adultes sans enfants sont vite envoyés vers Drancy. Les familles (soit 8160 personnes environ) sont parquées pendant 3 à 5 jours dans des conditions d’hygiène dramatiques (manque d'eau, de nourriture, de sanitaires, de matelas, bruits continuels) avant d’être déportées vers les camps de Drancy, Pithiviers et Beaune-la-Rolande.

Pour cette rafle, 9 000 fonctionnaires français ont été mobilisés. 27 000 fiches de Juifs ont été extraites d'un fichier de la préfecture de police (le fichier "Tulard"). Elles ont ensuite été distribuées aux équipes policières chargées des arrestations. Conçue à l'initiative des occupants, la rafle a été menée par la police française sous les ordres de Philippe Pétain, Pierre Laval, et René Bousquet (secrétaire général de la police). La plupart des internés du Vel d’Hiv ont ensuite été déportés. Leurs noms figurent dans les 38 convois à destination d'Auschwitz qui quittent la France entre le 17 juillet et le 11 novembre 1942.

Programme 2012 des commémorations :

En février 1993, François Mitterrand déclare le 16 juillet, ou le dimanche suivant, "Journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l’autorité de fait dite gouvernement de l’État français". En 2000, l'hommage national est rebaptisé : « Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France ». C'est au cours de l'une de ces commémorations, Le 16 juillet 1995, que Jacques Chirac, alors président de la République, a reconnu que "la folie criminelle de l'occupant [avait] été secondée par des Français, par l'État français" et que "la France, ce jour-là, accomplissait l'irréparable". En 2012, pour les 70 ans de la rafle, diverses manifestations sont organisées.

Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah, invité du journal de 13 h de France Inter du 16 juillet 2012, présente son organisme. Il réagit au sondage selon lequel une majorité des jeunes ignore ce qu'est la rafle du Vel d'Hiv :

__
Plaque Vel d'hiv
Plaque Vel d'hiv © Radio France / Anne Douhaire
### **La cérémonie officielle** Elle se tiendra dimanche 22 juillet 2012 à 9h30 au monument commémoratif de la rafle du Vél d’hiv à Paris. Quai de Grenelle - Place des martyrs Juifs du Vel’d’Hiv’ - 75015 Paris. Métro Bir Hakeim. ### **Cérémonie des Fils et Filles des Déportés Juifs de France** Lundi 16 juillet 2012, 18h, devant la plaque commémorative (située à l’emplacement de l’ancien Vél d’hiv) - 10, boulevard de Grenelle - 75015 Paris. Métro Bir Hakeim ### **Cérémonie à la Maison d’Izieu** Dimanche 22 juillet 2012, 16h à la [Maison d’Izieu](http://www.memorializieu.eu/spip.php) - 70 route de Lambraz - 01300 Izieu ### **Cérémonie dans le 11e arrondissement de Paris** Lundi 16 juillet 2012 : cérémonie devant les plaques commémoratives des rafles à 19h30 et à 20h45 projection du film [La Rafle](http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article1161) de Rose Bosch au Gymnase Japy - 2 rue Japy - 75011 Paris. Entrée libre. ### **Expositions** **> C'étaient des enfants** Elle honore[ le souvenir des enfants juifs à Paris pendant la 2nde guerre](http://www.paris.fr/loisirs/parvis/c-etaient-des-enfants/presentation-de-l-expo/rub_10126_stand_116817_port_25414). Lettres, photographies, dessins et documents officiels sont présentés aux visiteurs. Du 26 juin au 27 octobre. Tous les jours sauf dimanche et jours fériés de 10h à 19h. Salon d'accueil de la Mairie de Paris - 29, rue de Rivoli - 75004 Paris. Métro Hôtel de Ville. Gratuit. **> Les enfants dans la Shoah** Des enfants, il nous est parvenu des lettres, récits, journaux, et des dessins. Témoignages spontanés de leurs espoirs, de leurs luttes, de leurs sentiments. Il sont la base de [l’exposition](http://enfants-shoah.memorialdelashoah.org/exposition.html) parmi d’autres écrits, photographies et films d’époque. Mémorial de la Shoah - 17, rue Geoffroy l'Asnier - 75004 Paris. Métro Saint-Paul, Pont-Marie ou Hôtel de Ville. Ouvert tous les jours, sauf le samedi, de 10h à 18h et le jeudi jusqu'à 22h. Fermeture le samedi, certains jours fériés nationaux et certains jours de fêtes juives. Entrée libre. **> Les Juifs de France pendant la Shoah** [Exposition itinérante](http://www.memorialdelashoah.org/upload/medias/fr/Dossier_de_presse_%20Juifs_de_France.pdf) réalisée par le Mémorial de la Shoah. Du lundi 2 au vendredi 20 juillet 2012 : ouvert de 10h à 17h sauf le week-end. Mairie du 11e arrondissement - 12, place Léon Blum - 75011 Paris - Entrée libre. Puis un peu partout en France. **> La rafle du Vel d'Hiv, les archives de la police** [La rafle au travers des documents de la police](http://www.mairie3.paris.fr/mairie03/jsp/site/Portal.jsp?document_id=15470&portlet_id=853&comment=1&current_page_id=442). Présentation de registres de mains-courantes, extraits du recensement de la population juive effectué en octobre 1940, listes de la remise de l'étoile jaune, en juin 1942 etc. Du 16 juillet au 15 septembre 2012 à la mairie du 3e arrondissement de Paris.
Premières mesures antisémites à Paris en 1941. Parc à Jeux « réservé aux enfants, interdit aux Juifs ».
Premières mesures antisémites à Paris en 1941. Parc à Jeux « réservé aux enfants, interdit aux Juifs ». © © Mémorial de la Shoah/CDJC/Coll.Urman
**[Le programme des commémorations sur le site du Mémorial de la Shoah > ](http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article1831)**
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.