Affiche de l'exposition La bande dessinée fait sa révolution
Affiche de l'exposition La bande dessinée fait sa révolution © La bande dessinée fait sa révolution/CIBD
**L’exposition** **[1975-1997 ](http://www.citebd.org/spip.php?rubrique450)** **[_l_ _a Bande dessinée fait sa révolution_ ](http://www.citebd.org/spip.php?rubrique450) consacrée à deux revues de BD des années 70, Métal Hurlant, et (A Suivre) arrive à la cité de la BD à Angoulême.** A elles deux, elles ont permis à toute une génération d’auteurs de BD d’éclore, et de s’installer. De [Jacques Tardi](http://www.franceinter.fr/personne-jacques-tardi ) à [Enki Bilal](http://www.franceinter.fr/personne-enki-bilal), en passant par [Philippe Druillet,](http://www.franceinter.fr/personne-philippe-druillet) Franck Margerin, Serge Clerc, Jacques de Loustal ou encore... [François Schuiten ](http://www.franceinter.fr/personne-francois-schuiten) L’exposition, dense, de la Cité Internationale de la Bande dessinée retrace l’histoire parallèle de ces deux revues phares. Jusqu’à la fin octobre, elle présente 153 documents issus du fond Hélène et Edouard Leclerc. [**►►► I Quelques images de l'exposition** ](http://www.franceinter.fr/galerie-html-dans-lexposition-la-bande-dessinee-fait-sa-revolution)
Dessin de Philippe Druillet
Dessin de Philippe Druillet © La nuit/La bande dessinée fait sa révolution/CIBD
**Métal hurlant** est née en 1975, de la volonté de deux transfuges de la revue _Pilote_ , les dessinateurs Mœbius, et Philippe Druillet, accompagnés d’un gestionnaire, Jean-Pierre Farkas, bientôt rejoints par **Philippe Maneuvre** . Orientée **science-fiction** , elle va vite se tourner vers l’aventure, l’humour, le cinéma et le **rock** . Et devenir un journal déjanté. **(A suivre)** se veut une « irruption sauvage de la bande dessinée dans la **littérature** » - sous toutes ses formes : polar, fantastique, l’aventure. Adossée à une maison d’édition, **Casterman** , elle privilégie les longs feuilletons, et l’esthétique du noir et blanc, pour des raisons financières, mais pas seulement. Les points communs ? C’est le même homme qui leur a donné **leur identité visuelle** : Etienne Robial, le créateur en 1984 du logo de Canal +. Et à la fin des années 1990, elles ont toutes les deux disparu. En publiant sous forme d'albums les histoires parues en feuilleton dans leurs pages, elles ont orienté les lecteurs, qui vont se passer de leur prescription. Présentée dans une scénographie qui accentue le parallélisme des deux parcours, l’exposition plonge le visiteur dans une époque de grande créativité. > **Ces deux revues vont faire entrer la BD dans l’âge adulte** Ces deux revues ont permis à la BD d’entrer dans l’âge adulte, comme le précise, **Jean-Pierre Mercier** , conseiller scientifique de la Cité Internationale de la Bande Dessinée :
Jean- Pierre Mercier revient sur une figure emblématique de cette époque, Jacques Tardi, qui commence à travailler pour _Métal Hurlant_ avant de rejoindre _(Asuivre)_ :
**►►►Aller plus loin :**
Planche d'"Ici même" de Jacques Tardi
Planche d'"Ici même" de Jacques Tardi © Ici même/La BD fait sa révolution/CIBD
[La page de l'exposition sur le site de la Cité de la BD](http://www.citebd.org/spip.php?rubrique450) [Tardi et la Grande guerre](http://www.franceinter.fr/depeche-tardi-et-la-grand-guerre-a-angouleme-comme-si-vous-y-etiez) [Prolongez l'expérience punk](http://www.franceinter.fr/depeche-punk-me-a-la-recherche-de-lheritage-punk)
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.