Tristan Garcia fait paraître "Âmes" en cette rentrée littéraire, un roman qui revient sur l'histoire de l'humanité. Invité sur France Inter, il a proposé aux auditeurs un projet plus radiophonique : une courte et captivante histoire de la voix. Saurez-vous reconnaître les différents extraits qui composent ce montage ?

Tristan Garcia nous propose une brève et étonnante histoire de la voix
Tristan Garcia nous propose une brève et étonnante histoire de la voix © Getty / Holloway

L'écrivain Tristan Garcia fait paraître en ce début janvier un nouveau roman, Âmes, où il invite le lecteur à suivre les errances de quatre âmes qui traversent les époques et les continents, des origines de l'humanité jusqu'au IXe siècle. À travers eux se dessine une histoire de l'humanité. 

Quand Tristan Garcia est venu dans les studios de France Inter cette semaine, il a proposé aux auditeurs, avec l'aide de notre réalisatrice Fanny Bohuon, un projet plus radiophonique : une histoire de la voix. Une histoire fulgurante de la voix, devrait-on dire, car elle est résumée à quatre voix.

Ecoutez... et découvrez les sons

Très étonnant et captivant, vous pouvez réécouter ce projet sonore ci-dessous. Vous y reconnaîtrez facilement, en fond sonore, Le Clair de Lune de Claude Debussy... mais saurez-vous retrouver l'origine des quatre autre voix qui se succèdent ?

1 min

Histoire (fulgurante) de la voix en quatre sons, par Tristan Garcia

Quelles sont les voix entendues ? Réponses

(réponses plus bas)

.

.

.

.

.

Cette histoire rapide de la voix est constituée de quatre courts extraits :

1 - Un duos de gibbons, ces singes qui vivent principalement en Indonésie. 

Tristan Garcia explique ce choix : "Il y a une croyance taoïste selon laquelle les gibbons vivent 1000 ans et se réincarnent en hommes, et sont eux-même des hommes réincarnés. Le chant du gibbon a toujours été considéré comme le chant le plus proche de la voix humaine". L'écrivain ajoute : "Les gibbons chantent toujours à deux, mâle et femelle, et ils chantent pour se reconnaître et affirmer leur union. Ce sont des chants d'amour".

2 - Un orque qui imite la voix humaine. On sait depuis une dizaine d'années que les orques font partie des animaux capables de restituer spontanément un certain nombre de mots de la langue humaine. 

Tristan Garcia : "Je trouve ça très beau parce qu'on a parfois l'impression d'être enfermé dans le langage humain, que seul un homme peut parler à un homme, que seul un homme peut entendre le langage d'un autre homme. Mais les animaux nous entendent, et même certains sont capables de nous imiter !"

3 - Le tout premier enregistrement de voix humaine, fait par un Français, Edouard Léon Scott de Martinville, en 1857 - soit 17 ans avant Thomas Edison ! Cet enregistrement a été fait à l'aide d'un phonautographe qui a enregistré les ondes d'une jeune femme en train de chanter le premier couplet de Clair de la lune. (L'appareil et cet enregistrement n'ont été redécouverts qu'en 2007)

4 - La toute première synthèse vocale, réalisé par la première machine qui a réussi à imiter la voix humaine : le voder, en 1938 (c'est l'ancêtre du vocodeur). 

Aller plus loin

🎧 Ecoutez les forêts du monde avec les chercheurs du Museum d'Histoire naturelle. A découvrir également, dans un style proche : le projet Cities And Memory : une carte interactive qui permet d’écouter la planète Terre comme si les humains ne l’avaient jamais peuplée.

🎧 Ecoutez Tristan Garcia au micro d'Augustin Trapenard. Il y explique notamment pourquoi ce nouveau roman est le premier volet d'une grande "Histoire de la souffrance"... L'écrivain propose aussi, à la fin de l'entretien, un texte original écrit expressément pour les auditeurs de Boomerang.

🎧 Petite histoire de la synthèse vocale chez France Culture

📖  Âmes de Tristan Garcia est publié chez les éditions Gallimard. S'y déroule l'histoire d'une humanité à travers les errances de quatre âmes, des origines de la vie sur Terre jusqu'au IXe siècle. Pour Augustin Trapenard, qui a reçu Tristan Garcia, ce roman est "la sensation de cette rentrée littéraire".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.