Les Guignols PPD Canal+
Les Guignols PPD Canal+ © MaxPPP

On les a crus en danger, les Guignols de l'info seront finalement bien sur la grille de Canal+ la saison prochaine, mais le programme ne sera plus diffusé en clair. La chaîne veut renforcer ses contenus payants. Vincent Bolloré, le patron de Vinvendi (premier actionnaire de Canal+) la fait entrer dans une nouvelle ère. Sur les réseaux sociaux, les téléspectateurs n'accueillent pas la nouvelle avec beaucoup d'enthousiasme.

Le programme reste quotidien et devrait être diffusé vers 20h50. Pour ceux qui sont abonnés à Canal+. Pour les autres, l'émission emblématique sera publiée sur Dailymotion après la diffusion antenne. Et le programme sera également rediffusé le dimanche, en clair cette fois.

Dans une interview accordée au Figaro, le nouveau directeur général du groupe Canal+ assure qu'il n'a jamais été question de supprimer Le Guignols. "C'est tout l'inverse", dit-il. L'émission gardera ses 17 millions d'euros de budget.

Une petite mort ?

Début juillet, la polémique avait fait réagir non seulement les téléspectateurs mais aussi les personnalités politiques. Tous prenaient la défense de l'émission, qui pourtant ne les épargne pas. Certains y voyaient une manipulation de l'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, régulièrement visé par les marionnettes.

►►► A LIRE AUSSI [ L'édito politique du 6 juillet : La fin des "Guignols" ert Nicolas Sarkozy

En déplacement en Afrique, même François Hollande avait pris leur défense :

Le temps où les présidents disaient ce qu'il y avait dans les programmes de télévision est révolu mais (...) la dérision et la caricature, ça fait partie du patrimoine de la télévision française.

En tout cas, sur les réseaux sociaux, la nouvelle n'a pas été très bien accueillie.

Dans les rues parisiennes, la nouvelle est accueillie d'une manière plus nuancée. Reportage de Thomas Pontillon.

Changement d'époque

Au-delà des Guignols, la chaîne annonce plusieurs autres changements pour septembre. En début de soirée, c'est désormais Maïtena Biraben qui présentera Le Grand Journal, alors qu'Antoine de Caunes présentera une émission hebdomadaire en seconde partie de soirée.

Maxime Saada précise aussi la stratégie de la chaine en matière d'investissements. Elle va développer de plus en plus les créations en interne, notamment des mini-séries. L'objectif est de miser sur les contenus payants pour relancer les abonnements, en baisse depuis quelques années.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.