L'académie Goncourt a réduit mardi à huit le nombre de titres sélectionnés pour le plus prestigieux prix littéraire du monde francophone qui sera décerné le 7 novembre.

Pauline Delabroy-Allard a remporté jeudi le convoité prix des libraires de Nancy et le prix Envoyé par La Poste pour "Ça raconte Sarah" (Minuit)
Pauline Delabroy-Allard a remporté jeudi le convoité prix des libraires de Nancy et le prix Envoyé par La Poste pour "Ça raconte Sarah" (Minuit) © Delphine Chanet / Editions du Minuit

Voici la liste, par ordre alphabétique d'auteurs, de la deuxième sélection du Goncourt:  

  • Pauline Delabroy-Allard, "Ça raconte Sarah" (Minuit) 
  • David Diop, "Frère d'âme" (Seuil)  - Paul Gréveillac, "Maîtres et esclaves" (Gallimard) 
  • Nicolas Mathieu, "Leurs enfants après eux" (Actes Sud) 
  • Tobie Nathan, "L'évangile selon Youri" (Stock)  
  • Daniel Picouly, "Quatre-vingt-dix secondes" (Albin Michel)  
  • Thomas B. Reverdy, "L'hiver du mécontentement" (Flammarion)  
  • François Vallejo, "Hôtel Waldheim" (Viviane Hamy)  

Le jury du Goncourt fera connaître son ultime sélection le 30 octobre.  L'an dernier, le Goncourt avait été attribué à Eric Vuillard pour "L'ordre du jour" (Actes Sud).

La rentrée littéraire est un rituel typiquement français, et le goût pour les prix est inégalé dans le monde. 

Il y aurait près de 2 000 prix littéraires en France dont 200 simplement  ont une portée nationale. 

Selon l'institut GfK, les ventes d'un titre sont réalisées à 80 % l’année de l’obtention du prix. Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013, fait exception à cette règle avec près d’1/3 des ventes réalisé l'année suivante, et aidé par les commémorations de la Grande Guerre (puisque l'intrigue concerne des ex-poilus). 

Qui a  le droit de remettre des prix littéraires ?

Il n'y pas d'autres règles pour faire partie d'un jury que d'être choisi par ses organisateurs. 

Au Goncourt, Renaudot, Médicis, il faut être coopté par ses pairs. Pour le prix du livre Inter et d'autres prix de lecteurs, il faut envoyer une lettre de motivation ou faire acte de candidature et être choisi par les organisateurs. 

Les grands Prix littéraires d’automne ont-ils plus de valeur que ceux remis par les libraires, les médias ou les lecteurs ? 

Le prix des libraires de Nancy a prédit trois fois d'affilée le futur Goncourt. Cela a été le cas en 

  • 2013 Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut (Albin Michel), en 
  • 2014 Lydie Salvayre , Pas pleurer (Seuil) et en 
  • 2015 Mathias Enard, Boussole (Actes Sud).

L'an dernier, le prix avait été attribué à Alice Zeniter. L'autrice a ensuite du prix Landerneau des lecteurs et du Goncourt des lycéens pour son roman L'art de perdre (Flammarion).

Cette année, pour son premier roman, Pauline Delabroy-Allard a remporté le prix des libraires de Nancy et le prix Envoyé par La Poste pour Ça raconte Sarah (Minuit). Elle est aussi en lice pour le prix Fnac. 

Le Prix du Livre Inter est en général connu pour son sérieux et sa rigueur, et extrêmement apprécié parce qu'il est remis par des lecteurs. 

De nombreux jurys ont montré qu'ils avaient le nez aussi fin, et le goût aussi sûr que les experts. Le Goncourt des lycéens en fait la preuve régulièrement. 

Tous les Prix ont-ils le même impact ?

Le Goncourt fait vendre en moyenne 395 000 exemplaires des romans qu'il prime, mais il est régulièrement dépassé par le Goncourt des lycéens. 

En 2015 Charlotte de David Foenkinos, le choix des lycéens, s'est vendu deux fois plus que le Goncourt de Lydie Salvayre, Pas Pleurer.

Un Prix littéraire peut-il  récompenser un succès de librairie ? 

L'éternel débat est celui qui consiste à trancher entre "découverte et encouragement" ou "couronnement" pour un auteur. Les Goncourt semble avoir trancher depuis longtemps pour le couronnement d'un auteur et de son roman, car l'Académie souhaite rester proche du public. D'autres prix comme le Médicis ou le Fémina, sont moins frileux et moins sensible aux effets de popularité des romans et de leurs auteur.rice.s.

La question s'était posée notamment lorsque les Goncourt avaient cité dans leur liste initiale de début septembre, un roman d'Amélie Nothomb. Cela avait eu son petit effet en 2010 lorsqu'elle avait été sélectionnée pour son roman Forme de vie au même titre que Virginie Despentes (ce qui était aussi une forme de reconnaissance pour elle), et Olivier Adam. Finalement c'est Michel Houellebecq qui l'a emporté pour La carte et le territoire. Ni Nothomb ni Houellebecq n'ont besoin de prix pour gagner les suffrages des lecteurs. Les Goncourt ne sont pas interdits de récompensés des livres qui avaient déjà du succès en libraire. Ils ont récompensé Jonathan Littel pour Les bienveillantes en 2006 qui a été un succès de librairie avant de remporté deux prix littéraires. Le Goncourt et le Grand prix de l'académie française. Il s'est vendu à près d'un million d'exemplaires.  

L'Académie Française avait aussi décerné son Grand Prix du roman à Belle du Seigneur d'Albert Cohen.

Auteurs ou autrices, qui est le plus souvent récompensé ? 

Selon le comité H/F Ile-de-France , les femmes ne représentent que 10% des auteurs et autrices récompensés. 

Le Goncourt a mis 40 ans pour courroner une femme une première fois, Elsa Triolet. et Depuis 1998 il n'y a eu que  4 femmes récompensées. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.