Ce lundi, France Télévisions lance Culturebox, une chaîne de télévision dédiée au monde de la culture. Éphémère, elle a pour vocation de relayer des initiatives culturelles, des captations de spectacles, et présentera des magazines inédits ainsi que des rediffusions.

Daphné Bürki et Raphäl Yem sont les animateurs qui incarnent cette nouvelle chaîne
Daphné Bürki et Raphäl Yem sont les animateurs qui incarnent cette nouvelle chaîne © France Télévisions

C'est une première sur la TNT à l'échelle nationale : à partir de ce 1er février, une chaîne éphémère va voir le jour. Prenant la place laissée fin août dernier par France Ô sur le canal 19, Culturebox est la nouvelle chaîne de France Télévisions, conçue pour "offrir à tous les publics un accès direct et gratuit à la culture et aux artistes, et ce dans toute leur diversité", annonce le communiqué de presse du groupe audiovisuel public, dans une période de fermeture des salles de spectacle, de concert et des musées.

Si le nom "Culturebox" désigne depuis longtemps les contenus culturels mis en ligne sur les plateformes numériques de France.tv, il désignera désormais, à partir de lundi à 20h35, une chaîne à part entière, dont la programmation sera composée de rediffusions mais aussi de programmes inédits. Ce lundi, la première soirée, présentée par Daphné Bürki et Raphäl Yem, est dédiée à la nouvelle scène française, avec un concert diffusé en direct du théâtre Mogador, pendant lequel se produiront, entre autres, Yseult, Pomme ou Suzane. 

À quoi va ressembler une journée sur Culturebox ? 

La programmation de Culturebox n'est pas composée que d'inédits. Ainsi, si vous vous branchez sur cette en journée, vous tomberez certainement sur des rediffusions de programmes issus des chaînes de France Télévisions, comme La Grande Librairie de France 5, Prodiges de France 2 ou même l'émission 6 à la maison, conçue, elle aussi pour accompagner le couvre-feu et le reconfinement. En fin d'après-midi, les spectateurs retrouveront trois rendez-vous réguliers déjà produits : Vinyle, ancienne émission de France Ô avec Juan Massenya, Basique, les sessions, mini-concerts venus tout droit de France 2, et Moonwalk, une série d'entretiens menés par Omar Diawara et diffusés jusqu'ici sur la plateforme Slash dédiée aux jeunes. 

Les soirées commenceront à 20h10 par un magazine produit pour l'occasion, une quotidienne nommée Culturebox, l'émission et présentée par Daphné Bürki et Raphäl Yem dans un décor virtuel, où les acteurs du monde de la culture seront invités pour des entretiens, des sessions "live", des performances artistiques, etc. Chaque soir, cinq invités seront mis à l'honneur. Le "prime-time" qui suit fera la part belle au spectacle vivant, avec des captations (dont certaines inédites) et des émissions. Entre les programmes, des courtes séquences ("idents") prendront la forme de cartes blanches laissées aux étudiants en écoles d'art. 

Quels spectacles sur la chaîne ?

On ne connaît pas toute la programmation de Culturebox, mais France Télévisions a levé le voile sur la première semaine de programmes en prime-time, pour donner une idée de la diversité des programmes : après la soirée "Nouvelle scène française" de lundi, viendra une captation de Carmina Burana aux Chorégies d'Orange, puis un retour à la musique pop avec un concert (inédit) de Mika au Château de Versailles. 

Jeudi la chaîne rendra hommage au chorégraphe Ousmane Sy, disparu en décembre dernier, avec la diffusion de son spectacle One Shot, qui aurait dû inaugurer le festival Suresnes Cité Danse prévu pour ce mois de janvier. Vendredi, c'est le stand-up qui sera à l'honneur avec le programme "Autour de", pour les deux premiers épisodes duquel Kévin Razy et Shirley Souagnon s'entourent d'autres humoristes pour aborder des problématiques de société. Puis Ballet royal filmé à Caen samedi, et visites dans des musées parisiens dimanche

Pour l'heure, on ne sait pas jusqu'à quand cette chaîne émettra.