Alain Mabanckou, Patrice Leconte, ORLAN, Emmanuel Béart, Patrick Chamoiseau : découvrez les meilleurs moments de la semaine de "Boomerang" d'Augustin Trapenard.

Salvador Dali vers 1950
Salvador Dali vers 1950 © Getty / Weegee(Arthur Fellig)/International Center of Photography

Alain Mabauckou

Ce pays est un pays dans lequel j’ai appris à aimer l’individu.

Alain Mabanckou a remis les pendules à l’heure au lendemain du premier tour des présidentielles. Il nous décrit la France qu’il aime, la France que Léopold Sédar Senghor a aimée. Une France qui n’a pas disparu, mais qui lutte malgré les temps difficiles que nous vivons, pour perdurer et ne pas perdre.

► (re)écouter « Boomerang » avec Alain Mabanckou.

Patrice Leconte

La vérité sort du langage.

L’écriture serait plus sournoise alors car elle est plus réfléchie ? C’est ce que semble dire Patrice Leconte, qui ajoute que le langage est plus spontané, moins étudié. Patrice Leconte écrit des romans, réalise des films : il utilise donc autant le langage que l’écriture. Méfions-nous...

► (re)écouter « Boomerang » avec Patrice Leconte.

ORLAN

Je ne veux surtout pas être mère ! Même ma mère à moi, ORLAN ? Si c’est juste symbolique, ça va

ORLAN veut être capitale et en capitale. On s’exécute. L’art d’ORLAN est aussi une observation de la société et une construction de l’art « contre les standards de beauté » que l’on nous propose dans les défilés ou les publicités (surtout qu’elles sont photoshopées).

► (re)écouter « Boomerang » avec ORLAN.

Emmanuel Béart

Le langage, c’est ce que l’autre imagine de ce que l’on est.

Emmanuelle Béart peut définitivement mener les hommes à la baguette. Elle exerce son pouvoir ensorcelant dans une pièce de théâtre actuellement Eric Von Stroheim de Christophe Pellet au Théâtre du Rond-Point. Mais elle semble étrangère à elle-même et à nous aussi car cela faisait longtemps que nous ne l’avions pas vu et entendu. Elle se fait discrète. On la désire encore plus…

► (re)écouter « Boomerang » avec Emmanuel Béart.

Patrick Chamoiseau

La langue est à utiliser presque comme une arme de nomination.

Patrick Chamoiseau et Augustin Trapenard ont parlé langage en ce vendredi 28 avril. Quelles sont les caractéristiques du langage ? Qu’est-ce que cela dit de nous ? De notre identité ? De nos désirs et de nos peurs ? Et surtout qu’est-ce que cela dit de la société dans laquelle on vit ? Patrick Chamoiseau a appris le langage français, et donc l’identité française. Cela devient alors un processus aliénant, car on « disparait dans la langue française ».

► (re)écouter « Boomerang » avec Patrick Chamoiseau.

Ce best of a été réalisé par Alexandre Guiral.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.