La Fondation Louis Vuitton donne carte blanche à l'écrivain Alain Mabanckou les 24 et 25 juin dans le cadre du programme Art/Afrique.

Alain Mabanckou
Alain Mabanckou © AFP / JOEL SAGET

Elu à la chaire de création artistique du Collège de France (2015-2016), Alain Mabanckou se partage entre la France et les États-Unis où il est professeur de littérature d’expression française à l’université de Californie à Los Angeles. En 2012 l'Académie française lui a décerné le Grand Prix de littérature Henri Gal, pour l'ensemble de son oeuvre.

Il a conçu pour la Fondation Vuitton à Paris un programme de rencontres, spectacles et lectures intitulé« Penser, dire, raconter et jouer l’Afrique ».

Pour Alain Mabanckou, l’Afrique est à reconsidérer .

Faut-il se contenter de clamer haut et fort que l’Afrique est le “berceau de l’humanité”, pour reprendre une formule convenue ? Il faut plutôt le démontrer et l’illustrer

La carte blanche que lui donne la Fondation Louis Vuitton permet de poursuivre le travail entrepris au Collège de France en enseignant la création littéraire africaine. Il permettra de découvrir l'écrivaine sud-africaine Lucy Mushita, la philosophe Nadia Yala Kisukidi et l'auteure jeunesse et éditrice Kidi Bebey. Avec elles, il s'agira "de voir comment les femmes, à la croisée des origines, écrivent, perçoivent la présence de l’Afrique en Europe, les questions du croisement des cultures, du panafricanisme ou de l’extension des diasporas africaines à travers le monde" explique Alain Mabanckou dans son introduction à ces rencontres.

Criss Niangouna, comédien et auteur congolais (Brazzavaille)

Cris Niangouna a créé avec son frère Dieudonné Niangouna, la compagnie théâtrale Les Bruits de la rue avec une pratique de jeu théâtral adapté à la violence dont ils ont été témoins durant la guerre civile de la fin des années 90. Il proposera un performance poétique à partir de textes de grands poètes africains.

Modeste Nzapassara

Comédien, musicien, danseur, originaire de République centrafricaine. Il donnera une interprétation personnelle et artistique du roman d'Alain Mabanckou, Black Bazar.

Gabriel Kinsa

Gabriel Kinsa est né en République démocratique du Congo. Il est conteur, metteur en scène et comédien.

Kidi Bebey

Elle est auteure de Mon Royaume pour une guitare ( Michel Lafon), elle est née à Paris de parents camerounais.

Nadia Yala Kisikudi, philosophe

Elle enseigne à Paris VIII. Elle est directrice de programme au Collège International de Philosophie. Bergson ou l'humanité créatrice, (CNRS)

Laissons les Africains penser et parler de l'Afrique, ne masquons leurs initiatives

Lucy Mushita

Originaire du Zimbabwe, elle est romancière et essayiste. Elle vite en France et enseigne la littérature. Elle est l'auteure de Chinongwa chez actes sud.

Léopold Congo Mbemba

Léopold Congo Mbemba est mort en 2013. Poète discret à la plume acérée, Léopold Congo-Mbémba fait partie de la génération de poètes Congolais vivant en France et se revendiquant du père fondateur de la Négritude Aimé Césaire.

Il n’y aura pas de suite à cette parole…Une race nouvelle va naître, qui ne portera que son visage.

Sans ascendance, sans adoption. Sans reconnaissance, sans migration.

Niant toute aube tout de même que tout crépuscule…

Une race verticale jusque dans sa langue,

Se proclamant partout chez elle.

Une race affamée, assoiffée et irascible ; d’une impatience irrépressible revendiquant toutes les justices.

Marc Alexandre Oho Bambe

Autrement nommé Alexandre, il est poète et slameur. Il donnera ce qu'il appelle "un opéra slam baroque".

Nimrod

Nimrod est un poète né au Tchad et vivant en France. Il a enseigné dans les lycées de Côte d'Ivoire et de France. Il est aussi philosphe, a été rédacteur en chef de la revue Aleph, beth (1997-2000). Pour lui dont les romans évoquent le Tchad, il est important "de considérer le français comme une langue africaine ». Nimrod est aussi le fondateur de la revue littéraire francophile Agotem aux éditions Obsidiane.

Il a reçu en 2008 le prix Édouard-Glissant, destiné à honorer une œuvre artistique marquante de notre temps quand elle met en valeur la poétique du divers, le métissage et toutes les formes d’émancipation, celle des imaginaires, des langues et des cultures.

Birago Diop

Birago Diop est un poète sénégalais mort en 1989 à Dakar. Il a fait connaître la tradition orale africaine en la transposant par écrit.

Ecoute plus souvent Les Choses que les Etres La Voix du Feu s’entend, Entends la Voix de l’Eau. Ecoute dans le Vent Le Buisson en sanglots : C’est le Souffle des ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis : Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire Et dans l’ombre qui s’épaissit. Les Morts ne sont pas sous la Terre : Ils sont dans l’Arbre qui frémit, Ils sont dans le Bois qui gémit, Ils sont dans l’Eau qui coule, Ils sont dans l’Eau qui dort, Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule : Les Morts ne sont pas morts.

Parmi les invités d'Alain Mabanckou on compte aussi Soro Solo, Abd al Malik et Dany Laferrière. "Dany Laferrière m’a permis d’appréhender la mobilité et l’extension de ce continent" ajoute Alain Mabanckou dans son introduction.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.