Dans l'Argentine des années 70, en pleine crise économique et période inflationniste, Alan Pauls explore le rapport que chacun entretient avec l'argent. Un père joueur, une mère qui s'attache au moindre centime, et un fils grandissant entre ces deux êtres étranges: voilà les protagonistes de cette "Histoire de l'argent" (Bourgois).

Alan Pauls
Alan Pauls © Mathieu Bourgois - Editions Bourgois

Bien sûr c'est l'Argentine, les années 70, un riche industriel qui meurt dans un accident avec à ses côtés une malette pleine d'argent : toutes choses apparemment solides et factuelles. Mais ce n'est pas le plus important. Dans ce contexte historique, Alan Pauls, traque auprès de ses personnages leur rapport intime à l'argent. Le toucher, le désirer, s'en séparer, y penser, inventer, en chercher. Des vies entières au contact de ces papiers, images, filigranes, textures.

L'argent appartient au monde matériel autant qu'à celui des fantasmes. Alan Pauls regarde l'argent de ses personnages à la loupe, ils deviennent des pantins pour un théâtre de marionnettes. Qui tire les fils?

Après Histoire des larmes , et Histoire des cheveux , Histoire de l'argent, est le dernier roman d'Alan Pauls, consacré à la perte.

Alan Pauls, Histoire de l'argent, lire un extrait

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.