blogcs independance descendance
blogcs independance descendance © christine siméone

Alejandra Laviada est une photographe mexicaine qui s'essaie notamment à ce qu'elle appelle des photos-sculptures.

Elle porte son attention sur le devenir des objets. Ils apparaissent pour elle comme des témoins des lieux qu’ils ont occupés, tout en étant promis à disparition ou déterrioration.

Elle les photographie donc en situation, là où elle les trouve, en construisant avec eux un assemblage. Ce travail m'a tout de suite fait penser à Arman, à cette différence prêt que chez Laviada, la sculpture reste dans l'espace, pas de boite, pas de clouage sur un support, pas de résine pour faire tenir le tout. Les objets restent indépendants, ils peuvent s'échapper.

Téléphones empilés, bidons de plastique découpés et enchassés les uns dans les autres, on croirait du Arman. Ce qu’Alejandra Laviada apporte de plus, c’est de rester sur le lieu où elle a découvert ces objets. La couleur des murs, l'espace désaffecté, font partie du dispositif. Mais le confrontation des deux est troublante.

Laviada Arman

Alejandra Laviada,
Alejandra Laviada, © Courtesy Clark Galerie

Arman, Fleurs aquatiques, 1980
Arman, Fleurs aquatiques, 1980 © arman-studio.com

Arman et Alejandra Laviada se sont rencontrés sans le savoir, à travers leurs objets. Elle travaillant dans le béton des immeubles abandonnés, et lui ayant emprisonné certains objets dans du béton. Les deux accumulant, alignant, mettant en spirale les objets comme on fait des gammes avec les notes. Je pourrais aussi faire résonner ses rouleaux de peintures avec des brushstrokes d'Arman. Etrange filiation qu'offre les hasards de la vie.

Laviada, téléphones
Laviada, téléphones © laviada

Arman, 1962, INFINITY OF TYPEWRITERS+INFINITY OF MONKEYS+INFINITY OF TIME = HAMLET
Arman, 1962, INFINITY OF TYPEWRITERS+INFINITY OF MONKEYS+INFINITY OF TIME = HAMLET © arman-studio.com

Petit clin d'oeil pour chaises en désordre: quand Laviada croise le designer Maarten Baas

Alejandra Laviada, Stacking, 2008
Alejandra Laviada, Stacking, 2008 © courtesy galerie Bendana-Pinel

Hey chair be a bookshelf  Photo Maarten van Houten, www.maartenvanhouten.nl
Hey chair be a bookshelf Photo Maarten van Houten, www.maartenvanhouten.nl © Radio France / christine simeone

Alejandra Laviada>

Au sujet d’Arman, le site historique

blogcs signature C Simeone
blogcs signature C Simeone © Radio France / C Siméone
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.