L’Allemand Alexander Neef a été désigné par l’Élysée pour prendre les rênes de l’Opéra de Paris, à partir de 2021. Ses 10 ans passés à la tête de l’Opéra de Toronto ont séduit.

Alexander Neef sera le futur directeur de l'Opéra de Paris, à partir de 2021. Il remplacera Stéphane Lissner, qui ne pouvait être reconduit en raison de la limite d'âge.
Alexander Neef sera le futur directeur de l'Opéra de Paris, à partir de 2021. Il remplacera Stéphane Lissner, qui ne pouvait être reconduit en raison de la limite d'âge. © Getty / Michael Stuparyk / Contributeur

Alexander Neef remplacera Stéphane Lissner à la tête de l’Opéra de Paris à partir de de 2021, a annoncé l’Élysée ce mercredi. C’est sans doute le bilan extrêmement positif de l’actuel directeur de l’Opéra de Toronto qui a convaincu. 

L’Allemand de 45 ans a connu un parcours fulgurant et accède en 2008, sans expérience de direction d’une grande maison d’Opéra, à la tête de la Compagnie canadienne d’Opéra (COC) à Toronto. En dix ans, il aura réussi à en faire l’une des formations les plus remarquées d’Amérique du Nord, et même, selon plusieurs experts, au niveau des "Big Five" américaines que sont New York, Chicago, San Francisco, Los Angeles ou Washington. Le quotidien le Globe and Mail écrivait l’an passé que, sous l’action d’Alexander Neef, le COC sortait "aujourd'hui du lot en Amérique du Nord, une compagnie de taille moyenne qui boxe dans plusieurs catégories supérieures tout en respectant les budgets de sa catégorie".

"L'opéra est un lieu où le public peut se faire une opinion et tirer ses propres conclusions. Aucune oeuvre n'est montrée pour imposer des idées au public, pas plus qu'il n'existe une seule façon d'interpréter un opéra"

Parmi les réussites, le rajeunissement du public de l’opéra canadien, rendu possible par une politique de billets à prix réduits pour les étudiants. Mais aussi la venue de stars internationales du lyrique, comme les sopranos Sonda Radvanovsky et Christine Goerke. 

Depuis l’an passé, Alexander Neef est aussi directeur artistique du Festival de Santa Fe. Il dispose désormais de "24 mois pour préparer sa programmation, soit plus de temps qu'auparavant", explique-t-on à l’Élysée. 

En 2021, l’Allemand remplacera officiellement Stéphane Lissner, dont le mandat n’aurait pas été renouvelé en raison de la limite d'âge, (67 ans) qu'il aurait atteint en 2021. "Je ne connais pas personnellement Alexander Neef, mais sachant qu’il a travaillé avec Gérard Mortier (NDLR, ancien directeur de l'Opéra de Paris de 2004 à 2009) pendant plusieurs années, et ayant toujours affirmé que Mortier était le meilleur directeur d’opéra qu’on ait connu dans les dernières décennies, je pense que c’est un grand signal, et je suis optimiste pour la maison, pour la programmation et pour le projet artistique à venir", a déclaré Stéphane Lissner à France Musique. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.