Robert Badinter, Léa Drucker, Jean Teulé, Grand Corps Malade et Ai Weiwei : retrouvez les meilleurs moments de "Boomerang" d’Augustin Trapenard cette semaine.

Ne rien avoir et danser, parce que notre corps nous appartient
Ne rien avoir et danser, parce que notre corps nous appartient © Getty / Annie Otzen

Maud Ventura a préparé un best-of de Boomerang à partir des entretiens d'Augustin Trapenard cette semaine.

Lundi 29 janvier : Robert Badinter

Ses combats contre la peine de mort et l’indifférence des pouvoirs publics pour le monde carcéral ont fait de lui l’un des grands noms de notre XXème siècle. Il signe l'avant-propos de "Détenues", un livre de photographies signées Bettina Rheims qui sort jeudi.

Dans les cellules, il n'y a pas de miroir

► (re)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Robert Badinter

Mardi 30 janvier : Léa Drucker

Elle est comédienne, sur les planches et sur grand écran, et sera à l’affiche, la semaine prochaine, du premier film de Xavier Legrand, "Jusqu’à la garde". L’histoire d’un divorce qui tourne mal, celle d’une femme qui cherche à protéger son fils d’un père violent.

Quelque chose de très puissant est en train de se passer. C'est bon pour nous et c'est bon pour les hommes

► (re)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Léa Drucker

Mercredi 31 janvier : Jean Teulé

Il s'inspire de l'histoire et de faits divers. Son nouveau roman "Entrez dans dans la danse" sort demain. Il y relate une étrange anecdote de transe populaire à Strasbourg au XVIème siècle. Une parabole pour parler d'un peuple défait, vaincu et désespéré.

On n'a plus rien, alors on danse. C'est notre corps, il nous appartient, on n'a plus que ça

► (re)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Jean Teulé

Jeudi 1er février : Grand Corps Malade

Il est celui par qui le slam a gagné la chanson française. "Plan B", son sixième album sort le 16 février. Son premier film, "Patients", après avoir réuni plus d'un million de spectateurs, vient de recevoir quatre nominations pour les prochains César.

La poésie ne m'a pas sauvé la vie, mais m'a donné envie de me lever

► (re)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Grand Corps Malade

Vendredi 2 février : Ai Weiwei

Il est de ceux qui font rimer art et activisme. Dans le documentaire "Human flow", en salles le 7 février, il jette son regard sur le plus grand déplacement humain survenu depuis la seconde guerre mondiale. Le résultat, saisissant, se fait appel à la mobilisation.

En tant qu'artiste, c'est mon devoir de représenter ce que je sens

► (re)écoutez l’intégralité de Boomerang avec Ai Weiwei

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.