Amélie Nothomb a repris "Barbe-Bleue" en 2012, et cette année, son nouveau roman est une réécriture de "Riquet à la houppe" de Perrault. Que trouve-t-elle donc dans les contes ?

Amélie Nothomb lit le conte "Riquet à la houppe" de Charles Perrault
Amélie Nothomb lit le conte "Riquet à la houppe" de Charles Perrault © AFP / Joël Saget

Pour Noël, l’écrivain a accepté de lire à l’antenne de France Inter les premières pages de Riquet à la houppe, le conte de Charles Perrault.

La version d’Amélie Nothomb est très fidèle au conte de Perrault : le lecteur suit en parallèle les deux destins des héros - Riquet et la trop belle princesse - jusqu’à ce qu’ils convergent l’un vers l’autre… Simplement, chez Nothomb, le conte est mis au goût du jour : les héros ne sont pas uniquement un prince et une princesse ; ils doivent travailler : “Mon prince devient un ornithologue, et ma princesse un mannequin pour bijoux”.

Feuilletez les premières pages du Riquet à la houppe d'Amélie Nothomb :

Selon les auteurs, les contes sont plus ou moins nuancés… Les contes de Perrault ont la particularité qu’ils ne gomment absolument pas l’horreur. Dans l’histoire du Petit Chaperon Rouge raconté par Grimm, on ouvre le ventre du grand méchant loup à la fin et on y retrouve le chaperon rouge, intact (“comment croire une chose pareille ?” s’étonne l’écrivain). Chez Perrault, le petit chaperon rouge est mangé - et reste mangé. (“Au moins, on ne nous prend pas pour des idiots !”).

" Barbe-Bleue", ou le secret

Le conte préféré d’Amélie Nothomb est Barbe-Bleue (“la pire histoire qu’ait écrite Perrault”, dit-elle pourtant…) :

Quelque part je trouve que Barbe Bleu a raison.

Elle explique : "C’est vrai que quand on dit à ses épouses “Vous pouvez faire tout ce que vous voulez sauf aller dans la chambre rouge” et qu’elles n’ont rien de plus pressé que d’y aller directement, eh bien je regrette : 1/ ce sont des idiotes 2/ il a quand même le droit d’avoir des secrets !"

Amélie Nothomb : "A une époque où les secrets disparaissent et sont de plus en plus interdits voire impossible, la réhabilitation du droit au secret allant jusqu'au meurtre de celui qui éluciderait votre secret, ça me met en joie"
Amélie Nothomb : "A une époque où les secrets disparaissent et sont de plus en plus interdits voire impossible, la réhabilitation du droit au secret allant jusqu'au meurtre de celui qui éluciderait votre secret, ça me met en joie" © Getty / DEA / J. L. CHARMET

Le cinéaste Jacques Demy a porté très haut, lui aussi, les couleurs du conte… On se souvient de Peau d’âne, avec la musique de Michel Legrand... L'équipe de Boomerang a retrouvé une interview du réalisateur :

L’enfance est une période qui [ pour beaucoup d’adultes ] semble n’avoir servi à rien.

Des propos qui choquent Amélie Nothomb, bien sûr, elle dont l'enfance a profondément inspiré l'œuvre :

C’est exactement le contraire, c’est là que tout se passe ! L’enfance est le seul âge véritablement intéressant de la vie !

► ALLER PLUS LOIN | L'écrivain était l'invitée d'Augustin Trapenard dans Boomerang, réécoutez l'émission

► ECOUTEZ AUSSI | Il y a deux ans, Amélie Nothomb était la toute première invitée d'Augustin. Réécoutez-les.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.