Le "House of Cards" à la française (selon son créateur Netflix), revient avec une saison 2, qui sera diffusée à partir du vendredi 23 février. Malgré les mauvais avis de la critique tricolore, la série a cartonné à l’international.

Benoît Magimel et Gérard Depardieu à Marseille, le 18 février dernier, pour l'avant-première de la saison 2 de la série Netflix
Benoît Magimel et Gérard Depardieu à Marseille, le 18 février dernier, pour l'avant-première de la saison 2 de la série Netflix © AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Corruption, trafics de drogue, alliance avec l’extrême-droite : la saison 2 de la série Marseille revient dès le 23 février sur Netflix. On retrouve Robert Taro (Gérard Depardieu), le maire de la cité phocéenne, poussé vers la sortie en pleine convalescence après une crise cardiaque. Son premier adjoint, Lucas Barres, incarné par Benoît Magimel, en profite pour lui succéder et faire alliance avec une élue d’extrême droite. 

Les actrices Géraldine Pailhas et Natacha Régnier sont aussi du casting, incarnant des personnages plus fouillés dans cette deuxième saison, qui attise toujours et encore les rivalités politiques entre l'illustre maire marseillais et son disciple. 

Clouée au pilori

Une "bouse", une "catastrophe", un "navet" : la première saison avait été unanimement flinguée par la critique en France. On se souvient aussi du lynchage de la part des internautes sur Twitter, notamment sur le faux accent marseillais de Benoît Magimel. Dan Franck, le créateur de la série, avait lui-même trouvé les médias un peu trop odieux, jugeant les critiques "excessives". Même avis pour le producteur Pascal Breton qui accusait la presse de donner dans le "french bashing".

La presse française, mais aussi la presse à l'étranger, n'a pas été très tendre avec la production. La série est vue comme un "thriller politique graveleux" pour le Times, "calamiteux" selon le Hollywood Reporter. 

Vrai ou faux échec de la saison 1 ?

Alors après cela, qui aurait pensé que Netflix financerait une suite ? Pourtant, la plateforme de streaming n’a pas hésité à lancer un deuxième volet après, selon elle, le carton de la série à l’étranger. Elle ne dévoile aucun chiffre, mais assure avoir comptabilisé de très bons scores, notamment en Russie, au Brésil et au Japon. En France, les deux premiers épisodes de Marseille que TF1 avait diffusé en 2016 en guise de teasing, avaient réunit 4,4 millions de téléspectateurs. Alors avec ses 117,6 millions d’abonnés payants dans le monde fin 2017, Netflix espère un nouveau carton de Marseille du côté du grand public.

Marseille a été créé par Dan Franck et la seconde saison réalisée par Florent-Emilio Siri (épisodes 1, 2, 3, 7, 8) et Laïla Marrakchi (épisodes 4, 5, 6). 

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.