Toute la semaine, Didier Varrod fait revivre dansL’Esprit Inter le souffle et la passion de Jean-Louis Foulquier. Jeudi 6 août, c’est avec Hubert-Félix Thiefaine qu’il évoque "le copain d’abord". Et celui dont la musique fut fondatrice dans la passion de la chanson qui animait Foulquier, Léo Ferré .

Ferré Foulquier 1987 Francofolies
Ferré Foulquier 1987 Francofolies © Pascal Couillaud / MaxPPP

Le 23 avril 1987, Jean-Louis Foulquier et sa complice Sylvie Coulomb présentent le magazine quotidien Pollen en direct de la salle parisienn le Square . Jean-Louis le masque mieux que Sylvie, mais ils sont tous les deux pétris de trac et d'admiration devant leur invité du soir : Léo Ferré.

Foulquier le chambre sur sa dernière prestation télévisé, durant laquelle, face au Comte de Paris , Ferré lâcha :

L'anarchie, c'est la monarchie moins un

Jean-Louis Foulquier évoque aussi la rage de Ferré, celle qui transpire dans ses chansons, ses gestes et le roulement de sa voix :

Tu seras révolté jusqu'à la fin des temps ?

  • J'étais révolté dans le ventre de ma mère !

Quelques mois plus tard, c'est à La Rochelle que les deux amis se retrouvent. La Rochelle où Foulquier a convaincu Ferré de se produire sur la scène de ses toutes jeunes Francofolies (créées en 1985). La Rochelle où, 30 ans auparavant, Foulquier a rencontré Ferré pour la première fois, par hasard, à une fête duParti Communiste où se produisait Eddy Mitchell .

- Pour sa première (et unique) prestation aux Francofolies, Ferré joue avec un orchestre symphonique et des chœurs.

Si je suis ici, c'est grâce à toi

►►► ALLER PLUS LOIN || Aux Francos : des coeurs à vif

►►► ALLER PLUS LOIN || (re)écouter / podcaster "L'Esprit d'Inter" avec Hubert-Félix Thiefaine

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.