blogcs indépendance et déscendance
blogcs indépendance et déscendance © Radio France / C Siméone

Après avoir publié l’interview d’un artiste comme Dadave, qui se réclame d’Arman, la question se pose de savoir si Arman peut être considéré comme un précurseur de l’art du recyclage. Ma réponse est non.

Non car sa préoccupation n’était pas du tout de s’interroger sur la possibilité d’une nouvelle utilisation pour les objets ; au contraire c’est la fatalité de leur destruction et de leur inutilité qui a fait le terreau de son travail. Dans l'esprit d'Arman, comme dans celui de Baudrillard , les objets sont destinés à la destruction et à la poubelle, ainsi soient-il dans l’œuvre d’Arman à travers les colères et les poubelles. Il a pu se promener dans les rues de New York, regarder des canettes de Coca dans une poubelle, et affirmer à son galeriste qu'il y voyait les Joconde de demain.

L’objet l’intéresse en tant que tel fondamentalement, et c’est en tant que produit de son époque que l’artiste Arman leur fait subir ce sort. Soit il fait œuvre à partir de ce qu’il trouve dans les poubelles soit avec les objets qui ne servent plus.

Les artistes du recyclage en général ont pour objectif de montrer que les composantes de nos poubelles peuvent entrer dans un processus de création et devenir autre chose. Ce ne sont pas les formes même de l’objet ni ses qualités intrinsèques qu’ils cherchent à mettre en valeur, mais le résultat final, la forme qu’ils ont conçu… peu importe les matériaux utilisés.

Exemple: que faire avec des ampoules?

Un bouquet faisant penser à un lustre pour arman, un lustre un vrai pour l'artiste designer Marianne Pascal ou le designer Roger Tallon. Marianne Pascal est aujourd'hui représentée par la Galerie Brauer à Paris, comme ayant rapport avec le Up'cycling, et l'art du recyclage. Pour Arman c'était de l'art tout simplement, et pour Roger Tallon, qui a cotoyé Arman et surtout César et Yves Klein, c'était du design.

Arman, Lustre
Arman, Lustre © François Fernandez / Christine Siméone
Marianne Pascal
Marianne Pascal © Courtesy Galery Brauer / Christine Siméone
Tallon
Tallon © Adagp / Christine Siméone
blogcs signature C Simeone
blogcs signature C Simeone © Radio France / C Siméone

Pour ce blog, Textes © Christine Siméone

Photos © Christine Siméone sauf indication

Remerciements à

Valeria Emanuele, au web de France Inter twitter.com/valeriae

Annelise Signoret, du service documentation de Radio France __

Sophie Raimbault, assistance du service Culture de la rédaction de France Inter

Ghislaine Delubac et son équipe de l'agence Apocope

Guillaume Ducongé

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.