Avez-vous déjà assisté à la création d’un spectacle flamenco ?Hormis la maîtrise technique, l’énergie et l’inspiration qui s’en dégagent, dont l’alchimie pourra se traduire sur scène par l’apparition de ce Duende insaisissable, c’est le travail insatiable de ces merveilleux artistes qui nous marque.Je me souviens ainsi d’un court échange lors d’une répétition à Séville avec l’inclassable Rocío Molina qui avait confié à l’équipe de Arte Flamenco que lorsqu’elle arrivait au bout de ses forces, et bien elle allait encore un peu plus loin !Art du dépassement, de l’oubli de soi, du Flamenco, du Duende.Faire, refaire, remettre en cause, proposer pour finaliser au bout d’une séance de travail de plusieurs heures, parfois quelques minutes d’un spectacle.Cette 26e édition de Arte Flamenco, nous l’avons travaillée comme une création flamenca, avec cette volonté de vous surprendre et de vous captiver.J’espère de tout coeur, et au nom de l’équipe du festival, que nous y parviendrons.Farruquito, Antonio Rey ou Miguel Poveda ne manqueront pas de vous en persuader. Mais Arte Flamenco, comme vous le savez, ce sont aussi des stages, des conférences, des projections, des expositions, du fl amenco dans la rue, dans les cafés et du fl amenco pour les enfants, forme qui nous est chère, car elle prépare les publics de demain.A bientôt donc, pour vous croiser, échanger dans cette vibration, celle du Flamenco et du festival.Sachant que cette année, une vibration et une lumière toutes particulières nous accompagneront, celles de Paco de Lucía.François Boidron, Directeur général de Arte Flamenco

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.