Le dessinateur des aventures des deux Gaulois scénarisées par René Goscinny, se disait quasiment immortel. Ne confiait-il pas en 2019 : « dans la famille, la longévité est héréditaire. Ma mère est décédée dans sa centième année et mon père à 97 ans ». Albert Uderzo a fini par succomber le 24 mars à 92 ans.

Albert Uderzo entouré des statues d'Astérix et Obélix
Albert Uderzo entouré des statues d'Astérix et Obélix © AFP / Patrick Kovarik

Avec lui, c’est tout un pan de l’histoire de la BD franco-belge qui disparait.

L’anecdote est connue. En 1959 dans l’appartement HLM d’Uderzo à Pantin, deux compères dialoguent :

« Cite-moi les périodes les plus marquantes de l’Histoire de France », commence René Goscinny
– « Ben, on a la période préhistorique », tente Albert Uderzo
– « Non, déjà utilisée », rétorque son ami.
– « Alors la Gaule et les Gaulois ? »

Astérix et Obelix étaient nés.

De l’animation à l’illustration

De son vrai nom Alberto Aleandro Uderzo, ce fils d'immigrés italiens né le 25 avril 1927 à Fismes (Marne)démarre comme petite main au début de la Seconde Guerre mondiale à la Société Parisienne d'Edition (SPE). Il y apprend les bases du métier d’éditeur (le lettrage, le calibrage de texte, la retouche d'images, etc...).

En 1945-46, il travaille comme assistant-animateur de films d'animation aux studios Renan Devella. Rapidement déçu, il abandonne le dessin animé pour l’illustration. Dans les années 40, il publie ses dessins dans de nombreux journaux comme OK, France Soir, France Dimanche, La Libre Belgique, etc...

Sa rencontre déterminante avec René Goscinny

Leur première collaboration est une rubrique de savoir-vivre publiée dans l'hebdomadaire féminin Bonnes Soirées. Ils créent ensuite ensemble le personnage d'Oumpah-pah le peau rouge, qu’ils tentent de vendre, sans succès. Il sera publié plus tard dans le journal Tintin.

En 1959, Uderzo participe à la création et au lancement de Pilote en illustrant deux de ses séries-titres : Tanguy et Laverdure et Astérix (scénarisé par René Goscinny).

La première aventure d'Astérix, Astérix le Gaulois, paraît à partir d'octobre 1959

Astérix le Gaulois parait d’abord dans Pilote avant d'être publié en album en 1961. Au cours des années 60, Uderzo abandonne progressivement toutes les autres séries pour se consacrer au petit Gaulois devenu célèbre. 

A la mort de Goscinny, en 1977, il poursuit Astérix en scénarisant lui-même ses aventures. 

En 1979, il créé les Editions Albert René et en devient le gérant. A la fin de l'année 2008, il revend ses parts au groupe Hachette et autorise qu’Astérix continue à exister sans lui. Mais pas, après lui, avait-il précisé récemment.

Astérix et Obelix, le plus gros succès de l’histoire de la BD franco-belge

Avec ses 370 millions d’albums vendus pour 38 aventures, Astérix est largement devant Tintin et ses 240 millions d’album. Traduits en 111 langues et dialectes, tous les albums réunis pèseraient 13 000 tonnes. Les deux Gaulois sont à l’origine de 11 films, d’un parc d’attraction thématique et de multiples produits dérivés.

Il ne s’était jamais expliqué le succès d’Astérix

Albert Uderzo : « C’est un peu comme si vous me demandiez la recette de la potion magique. Il est transgénérationnel, il a un esprit indépendant. Mais j’avoue que je ne me suis jamais vraiment expliqué ce succès. Je n’avais pas prévu qu’il dure si longtemps ! René Goscinny, scénariste d’Astérix pendant dix-huit ans, disait : “ On a l’air d’idiots qui ne savent pas ce qu’ils ont fabriqué. ” Mais rien ne serait arrivé sans travail. Le succès, ce sont des heures de labeur avant tout ! » confiait-il au Parisien en novembre 2018.

Repères sur la vie d'Uderzo
Repères sur la vie d'Uderzo © Visactu / .

Il avait accompagné la sortie des albums dessinés après lui

Uderzo avait un caractère entier. Sa fin de vie a été marquée par une discorde juridique de sept ans et un rabibochage en 2014 avec sa fille, Sylvie. Meurtri de ne pouvoir physiquement dessiner la suite des aventures des Gaulois, il avait passé la main en 2013 à Jean-Yves Ferri au scénario et à Conrad au dessin.

Mais il avait continué de contrôler la série en validant chaque étape de la fabrication des albums : Astérix chez les Pictes (2013, tiré à deux millions d’exemplaires), Astérix et la Transitalique (2017), La fille de Vercingétorix (oct 2019).

LIRE | Mort d'Albert Uderzo, co-créateur d'Astérix, l'hommage des dessinateurs et RELIRE | Blutch commente une planche de "La Grande Traversée" d'Astérix et Obélix

A (re)écouter

Albert Uderzo en 2015 à la présentation du "Papyrus de César" à la Tour Eiffel
Albert Uderzo en 2015 à la présentation du "Papyrus de César" à la Tour Eiffel © Maxppp / ETIENNE LAURENT/EFE/Newscom/

REGARDER Le tribunal des flagrants délire avec Uderzo : 

=> LIRE | Bande dessinée : Que lire au temps du coronavirus ? Dix BD (et plus) pour tenir un confinement

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.