Couverture Au revoir là-haut
Couverture Au revoir là-haut © Rue de Sèvres / Pierre Lemaitre - Christian de Metter
**_Au revoir là-haut,_** **le roman de Pierre Lemaître de 2013 passe à la BD. Rencontre avec l’auteur et le dessinateur Christian Metter.** Adapter un roman en BD, est un sacré exercice, surtout quand celui-ci a obtenu le prix Goncourt. Très souvent il s’agit d’un simple coup éditorial destiné à surfer sur les ventes du livre (+ de 500000 hors livres de poche). Mais pas ici, ou pas seulement **: l’auteur lui-même voulait faire de son livre une BD.** _Au Revoir là-haut_ de Pierre Lemaitre est un roman très puissant qui raconte l’histoire de**deux rescapés des tranchées de la Grande Guerre.** Edouard Pericourt, véritable gueule cassée qui ne veut pas rentrer chez lui amoché, et Albert Maillard, son complice, se lancent dans une escroquerie de grande ampleur. Le roman convoquait **des images très fortes. Pierre Lemaître a ici storyboardé l’histoire, et fait le tri. Couper a d’ailleurs été un exercice difficile.** Il n’avait qu’une seule exigence : s’adjoindre un dessinateur qui soit aussi scénariste. **Christian de Metter** est un habitué de l’exercice (_Shutter Island_ d’après Dennis Lehane, _Piège nuptial_ de Douglas Kennedy). Cela donne une bande dessinée, où, étonnament le texte est quasiment absent pour laisser toute sa place au très beau dessin de Christian de Metter. ### Christian de Metter et Pierre Lemaitre expliquent leurs intentions avec cette BD en commentant la page 62 Christian De Metter : > J’essaye toujours d’avoir une unité quand je fais un livre, qu’il n’y ait pas de changement de couleurs choquants. J’avais trouvé assez tôt le ton ocre, et le jaune. Mais j’avais des problèmes avec les scènes de nuits. Là, l’ocre devait être moins présent. J’ai donc joué avec les lumières de la ville et les réverbères. **Cette planche est silencieuse.** Cela fait partie de notre volonté de faire une BD assez peu bavarde. Tout se joue avec des jeux de regards et de lumières.**C’est toujours un challenge d’arriver à embarquer le lecteur, qu’il ne passe pas sur la page trop rapidement.** Pierre Lemaître : > Ce que dit Christian sur la page 62, s’illustre parfaitement **dans le visage de la petite fille** . Au fond, on a une planche, bleue nuit. C’est son visage qui fait la transition entre le bleu et l’ocre de la page suivante. C’est la raison pour laquelle cette petite fille devient un peu la vedette de la double page : elle attire immédiatement le regard, et fait la transition entre les personnages. Et c’est exactement le rôle qu’elle a dans le livre.
Au Revoir là-haut page 62
Au Revoir là-haut page 62 © Rue de Sèvres / Pierre Lemaitre - Christian de Metter
### Commentaires de la page 83 : C de Metter : > C’est la complicité entre deux personnages.**Il y a un peu de commedia dell'arte dans cette scène. Je n’étais pas certain d’arriver à dessiner ça, à mettre de la fantaisie dans un univers assez sombre.** Mais cette gueule cassée cachée par des masques assez délirants... Là aussi, j’avais peur de ne pas y arriver. Il fallait trouver un équilibre : assez fantaisiste, mais réaliste et juste. Ces deux personnages se comprennent sans se parler. L’un étant presque la voix de l’autre.**Il fallait jouer sur des couleurs plus vives que d’habitude pour montrer la fantaisie.** Pierre Lemaitre : > C’était un pari de mettre une relation lumineuse dans une histoire très sombre. La réussite de l’album est dans le traitement de la petite fille. C’est assez juste comme lecture de penser qu’elle est le fil conducteur de l’histoire, et de la relation entre les deux personnages. Dans cette scène, on voit la joie et la créativité de cette petite fille et celle d’Edouard. On voit la progression des masques : ils vont devenir de plus en plus loufoques, étranges. Cette progression est très étudiée. **J’avais pensé à des masques du Musée des Arts premiers au Quai Branly, mais Christian a voulu ancrer les masques dans une autre réalité.** Là aussi : deux pages, 12 cases, et seulement 2 bulles. C’est vraiment le graphisme le héros de la BD
Au Revoir là-haut page 83
Au Revoir là-haut page 83 © Rue de Sèvres / Pierre Lemaitre - Christian de Metter
_Au Revoir là-Haut_ de Pierre Lemaître et Christian de Metter Rue de Sèvres ### Feuilletez quelques pages : ### Aller + Loin - [Pierre Lemaitre, invité de_L'Humeur vagabonde_ au moment de la sortie du livre](http://www.franceinter.fr/emission-lhumeur-vagabonde-pierre-lemaitre) - [L'écrivain dans _Conduite accompagné_ ](http://www.franceinter.fr/depeche-manu-larcenet-ce-nest-pas-simple-de-se-confronter-aux-mots-des-autres)e - D'autres adaptations littéraires en BD récentes : - [_Le rapport de Brodeck_ de Manu Larcenet](http://www.franceinter.fr/depeche-manu-larcenet-ce-nest-pas-simple-de-se-confronter-aux-mots-des-autres) - [_Moby Dick_ de Chabouté](http://www.franceinter.fr/depeche-manu-larcenet-ce-nest-pas-simple-de-se-confronter-aux-mots-des-autres)
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.