Avec cette collection d'accessoires en carton à construire soi-même pour la console Nintendo Switch, le géant du jeu vidéo tente une nouvelle approche en trois temps : "construire", "jouer" et "découvrir". Ou quand le jeu vidéo devient un support (certes un peu cher) à la créativité.

Nintendo lance le 27 avril 2018 "Labo", une gamme d'accessoires en carton à construire soi-même, utilisables avec la console de jeux vidéo Switch.
Nintendo lance le 27 avril 2018 "Labo", une gamme d'accessoires en carton à construire soi-même, utilisables avec la console de jeux vidéo Switch. © Radio France / Olivier Bénis

Avec la Wii en 2006, Nintendo lançait le "motion gaming", le jeu basé sur le mouvement... et initiait presque malgré lui tout une vague d'accessoires plus ou moins utiles pour exploiter ces nouvelles fonctionnalités. Avec la sortie de la Switch, succès surprise de 2017, le géant du jeu vidéo semble déterminé à garder la main sur ces accessoires, tout en ouvrant la possibilité à tous de les personnaliser de A à Z.

Car la particularité de ces nouveaux accessoires, comme leur nom ("Labo") l'indique, c'est qu'il va falloir les construire, à partir de planches en carton prédécoupées. Avec une promesse : développer la créativité des joueurs petits et grands, quitte à s'éloigner du jeu vidéo lui-même. Avec Nintendo Labo, ce poids lourd dans son domaine s'attaque mine de rien à un marché assez nouveau pour lui, en allant chasser, notamment, sur les terres de LEGO et des jeux de construction en général.

La console de jeux n'est ici qu'un support : elle sert de guide en temps réel pour construire un piano...

...une canne à pêche...

...ou un guidon de moto en carton...

Des objets qui pourront ensuite prendre vie, via l'écran ou les manettes.

Initier enfants et novices à la programmation

La construction est suffisamment accessible pour des enfants, avec des explications pas à pas, mais elle mise aussi sur la complémentarité avec les adultes : tout est conçu pour être fabriqué en duo, en mêlant créativité et concentration.

Là où Nintendo Labo est particulièrement malin, c'est qu'en plus de construire et de jouer, il propose de comprendre comment fonctionnent ces jouets. Jusqu'à permettre, pour les plus inventifs, de les détourner et de les reprogrammer pour en faire tout autre chose.

On voit déjà fleurir sur YouTube des modes d'emploi pour fabriquer à peu près tout et n'importe quoi : de quoi recycler les cartons du dernier déménagement.

Un obstacle toutefois à cet espace de créativité : il peut rapidement coûter assez cher. Les deux packs de planches officielles en carton (avec la cartouche de jeu pour Switch) coûtent chacun une soixantaine d'euros... En plus du prix de la console elle-même (environ 300 euros).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.