Le tableau “Portrait of an artist (Pool with two figures)” a été adjugé jeudi chez Christie's, à New York, pour 90,3 millions de dollars. C'est le tableau d'un artiste vivant le plus cher jamais vendu. Qui est cet artiste ? Pourquoi ce tableau est-il si cher ?

Le tableau de David Hockney sera mis aux enchères jeudi, à New-York
Le tableau de David Hockney sera mis aux enchères jeudi, à New-York © AFP / Anthony Wallace

C'était une vente événement : ce jeudi, la maison de ventes Christie’s à New York a vendu aux enchères un tableau du peintre David Hockney, intitulé Portrait of an artist (Pool with two figures). Ce tableau, l'un des plus célèbres du peintre britannique, s'est vendu pour 90,3 millions de dollars, et ainsi explose le record pour la vente d’une œuvre d’un artiste vivant. En moins de 30 secondes, l'enchère, mise à prix à 18 millions de dollars, avait déjà franchi les 50 millions. 

Qui est David Hockney ?

David Hockney, 81 ans, est un artiste anglais dont la carrière a commencé en plein mouvement pop-art au début des années soixante et s'est ensuite déployée sous de nombreux aspects. Très inspiré par la photographie (qu'il a également pratiquée), il développe des toiles au format carré, façon polaroïd, et explore un réalisme qui passe notamment par la représentation de l'eau... Dans des piscines. C'est le motif de Hockney qui est le plus connu. 

Mais tout au long de sa longue carrière, il a également réalisé de nombreux portraits, travaillé sur des supports à plusieurs toiles, des collages photo et vidéo et même plus récemment, expérimenté le dessin sur iPad pour ses dernières œuvres en date. Pour l'anecdote, ses collages ont aussi inspiré... Les jingles de la chaîne France 3 !

C’est quoi, cette œuvre ? 

Le tableau vendu jeudi à New York, qui mesure un peu plus de deux mètres de haut par un peu plus de trois mètres de long, représente deux hommes. L'un, habillé, est au bord d'une piscine. Il en regarde un autre qui lui nage au fond de la piscine (sans son petit pull marine). Peint en 1972, il a été conçu l'année précédente à partir de deux photos juxtaposées. Alors qu'il ne parvenait pas à terminer son tableau, il se rend en 1972 à Saint-Tropez et réalise des photos préparatoires. Le tableau est donc directement inspiré d'une photographie. 

Cette oeuvre, que le public français a pu voir l'an dernier lors d'une rétrospective du peintre au Centre Pompidou, recoupe deux thématiques majeures de l'oeuvre de Hockney : les piscines et le travail sur les textures aquatiques d'une part et les "doubles portraits" d'autre part.

Qui est le propriétaire du tableau ? 

D'après le site spécialisé Artnet, l'actuel propriétaire du tableau est un homme d'affaires britannique, Joe Lewis, dont la fortune est estimée à 5 milliards de dollars. Amateur d'art, il a notamment acheté en 2008 un triptyque de Francis Bacon pour 26 millions de livres sterling (à l'époque, c'était le tableau peint après-guerre le plus cher de l'histoire).

Toutefois, Christie's a refusé de confirmer l'identité du propriétaire du tableau et s'est contenté de rappeler que la dernière transaction avait eu lieu en 1995 et que le précédent propriétaire du tableau était le producteur David Geffen (co-fondateur notamment des studios Dreamworks). 

Ironie du sort : le peintre lui-même ne touchera rien sur cette vente. En 1972, il avait vendu son tableau pour environ... 20 000 dollars. 

Qui l'a acheté ? 

Bien malin celui qui saura trouver l'identité de l'acheteur de ce tableau. Lorsque les enchères atteignent de tels sommets, l'acquéreur final n'est jamais connu immédiatement après que l'oeuvre soit adjugée. Il est même extrêmement rare que l'acheteur soit présent physiquement dans la salle, soit parce qu'il enchérit à distance, soit parce qu'il se fait représenter par quelqu'un d'autre, soit les deux. 

Ce qui est à peu près sûr, c'est que le tableau tombera dans les mains d'un nouveau collectionneur privé : peu d'institutions publiques ont la possibilité financière de s'offrir une oeuvre si chère. La vente est si importante qu'elle devrait attirer des collectionneurs du monde entier, y compris les grands collectionneurs français (Arnault, Pinault) et ceux de la scène chinoise, de plus en plus nombreux. 

Quelle œuvre détenait le record jusqu’à présent ? 

C'est une autre oeuvre très connue : Balloon Dog de l'Américain Jeff Koons. La version orange de ce chien en ballon de baudruche (qui est en fait une sculpture en acier inoxydable, de plusieurs tonnes) avait été vendue en 2013, déjà chez Christie's, pour la coquette somme de 58 millions de dollars. 

Il s'agit bien là du record pour un artiste vivant. Car les toiles d'artistes disparus peuvent se vendre, elles, beaucoup plus cher. En mai 2018, un tableau de Picasso, intitulé La fillette à la corbeille fleurie, a été adjugé 115 millions de dollars - et plus largement, quatre tableaux du peintre espagnol ont franchi cette barre des cent millions. Mais le tableau le plus cher du monde est signé Léonard de Vinci : c'est un "Salvator Mundi", qui a été vendu en novembre 2017 pour 450 millions de dollars. 

Pourquoi est-ce aussi cher ? 

La question est épineuse : qu'est-ce qui fait la valeur de l'art ? Aucun critère objectif ne peut clairement expliquer la valeur d'une oeuvre, vendue aux enchères. Pour simplifier, on peut dire que la valeur d'un tableau vendu aux enchères est le résultat du croisement de critères objectifs et spéculatifs d'une part, et subjectifs et artistiques d'autre part. 

Le prix d'un tableau va donc dépendre à la fois de sa qualité esthétique et artistique jugée par les spécialistes, les critiques d'art, par sa rareté, éventuellement par son côté novateur ou révolutionnaire... Mais aussi par la côte de son artiste, par le nom de ses précédents propriétaires ou par le fait que de prestigieux collectionneurs possèdent d'autres œuvres du même artiste

Il y a d’autres œuvres à vendre ? 

Plein ! Cette vente s'inscrit dans un gigantesque cycle de ventes organisé chez Christie's à New-York, qui a commencé dimanche et se terminera jeudi, avec donc, en point d'orgue, la vente de Portrait of an artist (Pool with two figures). Mais d'ici là, de nombreuses autres ventes de grands artistes du XXe siècle sont prévues, avec des noms tout aussi prestigieux que celui de Hockney : Monet, Giacometti, Magritte, Picasso, Mark Rothko ou encore Edward Hopper. 

C'est d'ailleurs ce dernier qui devrait remporter la palme de l'oeuvre la plus chère : son tableau Chop Suey, peint en 1929, est estimé entre 70 et 100 millions de dollars. Dimanche, la Femme accoudée de Pablo Picasso a atteint le prix de 12 millions de dollars. 

"Chop Suey", de Edward Hopper, est le tableau le plus cher de la vente
"Chop Suey", de Edward Hopper, est le tableau le plus cher de la vente © AFP / Stéphane de Sakutin

Et moi, ai-je assez de brouzouf pour me payer un Hockney ? 

Non.  

Globalement, peu de monde a assez d'argent pour accrocher un Hockney au-dessus de sa cheminée. La côte de l'artiste est telle que même un musée prestigieux comme le Centre Pompidou n'avait pas assez d'argent pour s'offrir un tableau du maître - tout au plus possédait-il un autoportrait au fusain. L'an dernier toutefois,David Hockney, pour qui la thune n'est apparemment pas un absolu, a lui-même choisi d'offrir au Centre un immense tableau intitulé The Arrival of Spring in Woldgate, composé de 32 toiles. 

Cependant, si vous êtes un véritable amateur ou amatrice de l'artiste, il existe des éditions d'artistes, limitées, qui se vendent pour quelques centaines d'euros. Par exemple, l'éditeur Taschen a publié un livre géant limité à 9 000 exemplaires composé de nombreuses reproductions d’œuvres de Hockney. Il vous en coûtera tout de même... 2 500 euros. 

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.