• Insula orchestra
  • Laurence Equilbey, direction
  • Abdel Rahman El Bacha, piano-forte

Programme

  • Joseph Haydn Symphonie n° 8 "Le Soir"
  • John Field Concerto pour piano n° 5 "L'incendie par l'orage"
  • Entracte
  • Ludwig van Beethoven Symphonie n° 6 "Pastorale"

L’Incendie par l’orage : tel était le titre que le compositeur et pianiste irlandais John Field avait lui-même donné à son cinquième concerto pour piano, composé en 1817 et inspiré en partie par l’épisode de l’orage dans le quatrième mouvement de la Symphonie pastorale de Beethoven. La peinture sonore de la nature déchaînée est généralement l’occasion d’expérimenter avec des audaces harmoniques, ainsi qu’avec des techniques d’orchestration inattendues. L’un des archétypes auxquels Beethoven et Field ont pu songer, c’est celui de la tempête qui clôt la Symphonie n° 8 de Haydn, dite « Le Soir ». Les trémolos et les figures descendantes des cordes semblent être des rafales sonores qui alternent avec des arpèges de flûte que l’on retrouvera dans l’orage de l’oratorio Les Saisons .

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.