Daniel Balavoine
Daniel Balavoine © Sipa

"C'est lui-même qui avait souhaité que l'on se rencontre. J'avais écrit une discographie détaillée et il avait, semble-t-il, apprécié mon regard. Je lui avais confié que j'étais un admirateur de la première heure ou presque. J'étais alors un journaliste débutant et lui un artiste enfin reconnu pour ce qu'il était. Un chanteur citoyen. "

Les chemins de Didier Varrod, alors jeune journaliste, et Daniel Balavoine, chanteur emblématique d'une génération qui se cherchait un porte-voix se sont croisés aux début des années 80.

Didier se souvient de la dernière fois qu'il a croisé le chanteur

Il y 10 ans Didier Varrod avait raconté Balavoine dans un ouvrage qui regroupait toutes les interviews que le chanteur lui avait accordées. Cette fois-ci, c'est un portrait nourri de témoignages inédits de ses proches, de ceux qui l’ont connu, mais aussi d’autres, plus jeunes, comme Cali, Christine & the Queens, Soprano ouOrelsan , une génération qui a pas ou peu connu le chanteur, mais pour laquelle il reste et demeure une influence majeure.

Un album compilation est sorti Il y a quelques jours. On trouve sur le premier les titres les plus emblématiques de sa carrière et le second comporte des morceaux plus rares voire inédits

En voici un extrait : Petit homme sur le pont

►►► POUR ALLER + LOIN

> Affaires sensibles : De Paris à Dakar, le rallye du désert

> Balavoine, l'Africain

> Tout pour la musique, Michel Berger

Et aussi, Daniel Balavoine sur France Inter

> Le tribunal des flagrants délires : Balavoine vient défendre Berger

En 1980, Daniel Balavoine était passé lui aussi devant le tribunal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.