Du front germano-russe en 1916, jusqu’à son embauche dans les aciéries savoyardes d’Ugine en 1926, le parcours haletant d’un jeune Russe blanc engagé volontaire dans une armée en déroute.

Détail de la couverture de "Capitaine Tikhomiroff" de Gaétan Nocq
Détail de la couverture de "Capitaine Tikhomiroff" de Gaétan Nocq © La Boite à Bulles

Dans une famille bourgeoise russe au début du XXe, le père, loyal au tsar, demande à ses cinq fils qu’au moins l’un d’entre eux se désigne pour aller prêter main forte à l’armée "blanche" (les Russes de la noblesse ou de la bourgeoisie opposés aux Bolcheviks (communistes)). Tous s’avancent et s’engagent. Cet albums suit l’un d'entre eux. L’un des courageux survivants d’une incroyable épopée qui d’Ukraine va le mener en Savoie dans les années 1920, après un passage par la Crimée et la Turquie. Un périple au cours duquel il a failli mourir mille fois de faim, ou sous les balles.

Cette aventure, c’est celle du père d’Alexandre Tikhomiroff

Il l’a raconté à Gaëtan Nocq. Touché par le souffle romanesque, il s’est lancé dans sa restitution tambour battant.

Détail d'une planche de Capitaine Tikhomiroff de Gaétan Nocq
Détail d'une planche de Capitaine Tikhomiroff de Gaétan Nocq / la Boite à Bulles

On est happé par le rythme de l’histoire (Première guerre mondiale puis guerre civile à la suite de la Révolution russe) montrée à hauteur d’homme. Mais aussi par le dessin magnifique dans lequel se mêlent le crayon et la peinture. Les paysages sous la neige, le dénuement du jeune homme dépassé par la grande histoire, et les chevaux sont particulièrement bien rendus. Une superbe fuite à travers les Balkans qui résonne aussi avec les exodes de nos migrants d’aujourd’hui. 

Je pars de fonds gouaché à l’acrylique…

Ecouter Gaétan Nocq parler du dessin dans Capitaine Tikhomiroff : 

La leçon de dessin de Gaëtan Nocq

Comment j’ai dessiné Capitaine Tikhomiroff : 

Capitaine Tikhomiroff de Gaëtan Nocq est publié à La Boîte à Bulles

►► ► Plus de BD avec la sélection de Noël 2017 de France Inter

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.