Le jeune dessinateur américain AJ Dungo publie un livre qui mêle histoire du surf, et récit de sa relation avec Kristen, une jeune femme atteinte d’un cancer des os au moment de leur rencontre. Un livre bouleversant.

Détail de la couverture d'In Waves d'AJ Dungo
Détail de la couverture d'In Waves d'AJ Dungo © Casterman

Pour AJ Dungo, dont ce livre est le très prometteur projet de fin d’études, la relation avec le surf a débuté avec sa compagne Kristen qui l’a initié à la glisse. Ils se sont aimés pendant huit ans. Une relation brisée par la mort de la jeune femme des suites d’un cancer. Surfeuse, elle avait même demandé, à surfer à nouveau alors qu’elle avait été amputée d’une jambe des suites de sa maladie.

Jeunes étudiants, AJ Dungo et Kristen se rencontrent lors d’une soirée. C’est grâce au frère de Kristen avec lequel AJ Dungo fait du skate qu’ils se rapprochent. C’est le moment où la jeune femme découvre sa maladie. Le dessinateur va l’accompagner avec douceur, entre chimiothérapie et rémission, sur fond de bande d’amis qui fait corps autour d’elle et de séquences de surf californiennes.

C’est deux mois après sa mort, que le dessinateur entame l’écriture d’In waves

Au départ, il ne devait évoquer que le surf : Tom Blake, le champion dont il a eu accès aux archives, Duke Kahanamoku (surnommé Hydro man, l’un des plus grand nageurs de l’histoire, véritable poisson humain qui participa à la renaissance du sport à Hawaï en 1912), les « Beach boys », ces jeunes hommes qui accompagnent les touristes, des guides, artistes, ou escorts qui occupaient leurs loisirs à surfer en quête de panache…

Mais son éditeur le pousse à raconter son histoire. Les pages sépia consacrées au surf vont s’intercaler avec celles dans les tons bleus sur les dernières années de Kristen. Une alternance salutaire : elle permet au lecteur bouleversé de reprendre son souffle entre deux séquences terriblement tristes, mais justes. Elle met également en lumière un joli parallèle entre le surf et ce travail psychique douloureux de deuil, dont la tristesse qui revient est comparable à une vague.

« Les surfeurs ont toujours trouvé refuge dans l’eau », peut-on lire en préambule d'In Waves. Il en va de même, parfois, pour les dessinateurs. Aux origines du surf, se trouvent des Polynésiens qui s’élèvent sur leur planche de bois pour le plaisir, et vivre une expérience quasi spirituelle de communion avec les vagues… AJ Dungo reconnait que : ce livre l’a aidé à se familiariser avec l’absence, à faire son deuil : "Il a été un refuge, un endroit où je pouvais m’isoler avec Kristen ». Dans le geste aussi : le tracé des vagues est quasi hypnotique. Son beau dessin à la tablette graphique fin et un peu froid apporte la distance nécessaire pour rendre supportable ce roman graphique au propos universel. 

Planche d'In Waves d'AJ Dungo
Planche d'In Waves d'AJ Dungo / Casterman

Comment dessiner In waves ? La leçon de dessin d’AJ Dungo

Feuilleter quelques pages d’In waves : 

In waves d’AJ Dungo est publié chez Casterman

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.