Un jury grand public a sélectionné parmi les 30 proposés, les cinq livres finalistes pour le Prix BD Fnac France Inter Un jury présidé par Antoine de Caunes choisira parmi ces ouvrages son Prix 2019. Le titre sera révélé dans l’émission Popopop le 16 janvier 2019.

Prix BD Fnac, France Inter
Prix BD Fnac, France Inter © Fnac France Inter

Le lauréat sera choisi parmi les cinq albums suivants :

Cinq branches de coton noir, Il faut flinguer Ramirez, Moi ce que j'aime, c'est les monstres, Malaterre, l'âge d'or
Cinq branches de coton noir, Il faut flinguer Ramirez, Moi ce que j'aime, c'est les monstres, Malaterre, l'âge d'or / Dupuis, Glénat, Monsieur Toussaint Louverture, Dargaud

"Il faut flinguer Ramirez" par Nicolas Petrimaux chez Glénat

En Arizona au siège de la Robotop, géant planétaire de l’électroménager, c’est l’effervescence. Le nouveau modèle d’aspirateur présenté par le grand patron à la presse ne fonctionne pas. La seule personne qui peut tirer la compagnie d’affaire, c’est Ramirez, le réparateur. Petit, muet, avec sa petite moustache, ce latino ne paye pas de mine. Mais il se pourrait qu’il soit en fait tueur à gages ! Une histoire très drôle, menée pied au plancher, pleine de clins d’œil au cinéma des années 1990 (Thelma et Louise, les premiers films de Tarantino…) et au dessin implacablement efficace.

►►► Lire Il faut flinguer Ramirez dans Bulles de BD 

"Moi ce que j’aime, c’est les monstres" d’Emil Ferris chez Monsieur Toussaint Louverture

Comment résumer Moi ce que j'aime c'est les monstres, cette BD hors norme de plus de 400 pages - et on ne parle que du premier tome ? Disons qu'il s'agit d'une enquête policière dans le Chicago des années 60 menée par une ado attirée par le fantastique et le monstrueux. Karen cherche à savoir comment est morte sa voisine, ancienne rescapée des camps de concentration. La quête est prétexte pour l'auteure à l'exploration de différents thèmes, comme l'histoire de l'art ou l'identité sexuelle. L'univers développé par Emil Ferris est peuplé de corps tatoués, et grimaçants. C’est inquiétant, fantasmagorique et surréaliste. Emil Ferris est atteinte d'une maladie qui l'a privée de l'usage de ses jambes et d'une main. Avec des stylos bille accrochés au bout des doigts, elle a mis six ans pour réaliser cette œuvre. Son ouvrage a été salué pour la virtuosité du dessin autant que pour la construction scénaristique.

►►► Ecouter Emil Ferris invitée de l'émission Pop pop pop

Malaterre par Pierre-Henry Gomont chez Dargaud

Un père poursuit son rêve, et embarque ses enfants dans son aventure africaine. Le pari de Gabriel Lesaffre - racheter le domaine de Malaterre et placer sa descendance à sa tête - est quasiment perdu d’avance. L’ex-coureur de jupons et buveur, s’était converti à une vie familiale bourgeoise, le temps de faire trois enfants, mais quand l’opportunité de s’en défaire se présente, il n'hésite pas. Pierre-Henri Gomont, qui nous avait ébloui avec son adaptation réussie du roman Pereira prétend, tricote ici une autofiction dramatique sur un homme fou, irresponsable, mais attachant : son propre père. Le dessin est splendide, truffé de petites trouvailles graphiques et le propos, tout en nuances. Une très émouvante déclaration d’amour.

►►► Ecoutez Pierre-Henry Gomont dans Le Nouveau Rendez-vous de Laurent Goumarre

L’Age d’or de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil chez Dupuis

Le dessin magnifique de Cyril Pedrosa se met au service d’une histoire féministe pour raconter l’engagement politique. Il était une fois, au château du bois d’Armand, un roi mourant et son héritière désignée, sa fille aînée Tilda. Hélas, un complot ourdi par l’infâme éminence Loys de Vaudemont écarte la princesse du trône au profit de son petit frère. La révolte gronde dans le royaume. Exilée, Tilda s’évade et projette de reconquérir le pouvoir en partant à la recherche du trésor secret qui consumait son père à la fin de sa vie. Le diptyque de L’Âge d’or conjugue fable politique et conte de fées. Envoûtant.

►►► Lire : L'Age d'or de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil, superbe sage utopiste, et Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil : "Notre héroïne est un idéal".

►►► Écouter : L'Age d'or dans Bulles de BD de Laetitia Gayet et Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil invités de Popopop d'Antoine de Caunes et Charline Roux

La leçon de dessin de Cyril Pedrosa : 

"Cinq branches de coton noir" de Steve Cuzor et Yves Sente chez Dupuis

Angela perd ses deux frères, assassinés à l'époque de la création des Etats-Unis d'Amérique. Cette jeune femme noire et libre de Philadelphie n'a pas l'âme d'une martyre. Sa douleur prendra la forme d'une étoile noire, qu'elle va broder en secret sous une des 13 étoiles du tout premier drapeau américain. C'est l'histoire de cet emblème, enveloppé de son secret, qu'Yves Sente et Steve Cuzor proposent au lecteur de suivre, dans une quête à plusieurs tiroirs.

►►► Ecoutez : Cinq branches de coton noir dans Bulles de BD, et Steve Cuzor dans Livres et vous

La leçon de dessin de Steve Cuzor : 

Le jury sera composé de :

  • Antoine de Caunes, Président du Jury
  • Anne Douhaire, éditrice web, spécialiste BD France Inter
  • Lætitia Gayet, chroniqueuse BD France Inter
  • Leïla Kaddour-Boudadi, France Inter
  • Huit spécialistes BD de la Fnac (libraires BD, chefs de produits)
  • Amandine Schmitt, Journaliste BD L’OBS
  • Laurent Cirade, rédacteur en chef de BDGest
  • Xavier Fornerod, rédacteur en chef Culture de CNews
  • William Bertin alias Monsieur Le Prof (Influenceur)
  • Audrey, Le Souffle des mots (Booktubeuse)

Le 16 janvier, le nom du lauréat sera annoncé dans l’émission Popopop d’Antoine de Caunes à 16h.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.