Une exposition met en lumière la série Largo Winch. On vous donne trois raisons d’aller à la rencontre du milliardaire malgré lui dont les aventures (en 22 tomes), parues à partir de 1990 chez Dupuis, sont écrites par Jean Van Hamme, puis, depuis 2017, Eric Giacometti, et dessinées par Philippe Francq.

Détail de l'affiche de l'exposition "Largo Winch, aventurier de l'économie" du 17 octobre 2020 au 12 février 2021à la Cité de l'économie à Paris
Détail de l'affiche de l'exposition "Largo Winch, aventurier de l'économie" du 17 octobre 2020 au 12 février 2021à la Cité de l'économie à Paris © Citéeco

Connaitre l’économie à travers des aventures incroyables 

« Largo Winch, n’est pas un manuel d’économie ! » précise Didier Pasamonik le commissaire de l’exposition, mais « c’est une BD de divertissement qui éveille à la discipline. Comprendre le monde d’aujourd’hui passe par cette connaissance. Largo, ce n’est jamais qu’un objet d’histoire culturelle. Dans Les Illusions perdues, Balzac nous explique la lettre de change, le rapport entre la publicité et la presse, la faillitte… Là avec Largo Winch, nous avons appris ce qu’était une OPA, un trading de haute fréquence ou les subprimes. L’avantage : c’est présenté en situation, c’est donc de l’économie vivante. Même si les situations sont souvent extrêmes, pour l’aventure. » 

Largo Winch est-il un bon patron ? Le commissaire de l'exposition explique : « Cela dépend de l’endroit où l’on se place : si on estime que sa mission première est de rechercher la rentabilité à tout prix, ce n’en est pas un. Mais c’est un dirigeant responsable. Au fur et à mesure que le groupe avance, il a beaucoup recruté. L’économiste Olivier Bossard a calculé que le groupe W, dont a hérité Largo avait 400 000 employés au début de la série. Il en a maintenant 602 000 ! ». 

Est-il responsable sur le plan social ? Didier Pasamonik précise : « Dans le Prix de l’argent, un album de 2007, on assiste au suicide d’un des employés en protestation contre les délocalisations. Largo Winch enquête, et comprend que ce sont ses cadres qui ont trop délocalisé pour accroitre leurs profits, sans nécessité pour le groupe. Fiscalement, il a choisi de renoncer à placer sa holding au Liechtenstein pour payer ses impôts à Chicago ! Une attitude proche de celle de Bill Gates.» 

Couverture Introduction à la Finance
Couverture Introduction à la Finance / Bossard - Van Hamme - Francq - Giacometti, Dupuis, 2019.

Un dessin exceptionnel 

Dans l'exposition Largo Winch à la cité de la BD, un exemple de la qualité du dessin de Philippe Francq
Dans l'exposition Largo Winch à la cité de la BD, un exemple de la qualité du dessin de Philippe Francq / .

Les escapades de Largo Winch dans les plus grandes villes du monde, ses courses poursuites sont servies par le dessin exceptionnel celui de Philippe Francq. On peut admirer dans l’exposition son art du détail. Influencé par la lecture de la BD franco-belge (Tintin, Spirou, Johan et Pirlouit...), le dessinateur formé à l’école Saint-Luc est aussi à l’aise dans les scènes de de bagarre, d’explosion, de chutes, que dans les moments plus intimistes. Les décors, fruits de recherches quasi obsessionnelles sont très réalistes.  

La découverte d’un lieu improbable 

Bâtiment de la Cité de l'économie à Paris
Bâtiment de la Cité de l'économie à Paris © Radio France / AD/France Inter

Se rendre à la Cité de l’économie dans l’Ouest parisien, c’est pénétrer dans un lieu incroyable, l’Hôtel Gaillard. De style néo-renaissance, il a été construit à la fin du XIXe siècle à la demande du banquier Emile Gaillard. Edifié par l’architecte Jules Février, il rappelle les châteaux de la Loire, celui de Blois en particulier. Le constructeur s’en est inspiré en profitant des recherches effectuées pour la rénovation de ce château du XIIe siècle qui accueillit un temps la cour de François 1er. La Cité de l’économie est aujourd’hui une succursale de la Banque de France. On peut y admirer des boiseries, et des vestiges superbes et replonger dans le Moyen-âge fantasmé du XIXe siècle.  

=> Le site de Largo Winch et lire aussi : Largo Winch, l’art du dessin de Philippe Francq, entretiens avec Christelle et Bertrand Pissavy-yvernault