L'auteur poursuit sa série de "Chroniques…" en ne témoignant pas d'un pays lointain mais en revenant avec finesse sur les années pendant lesquelles, étudiant, il travaillait l'été dans une usine de papier à Québec.

Détail de la couverture de "Chroniques de Jeunesse" par Guy Delisle
Détail de la couverture de "Chroniques de Jeunesse" par Guy Delisle © Getty / Delcourt

Une fois son bac en poche, qui n'a pas travaillé un été pour financer ses études ou ses vacances ? Alors qu'il avait 16 ans, Guy Delisle a travaillé quelques années de suite dans une usine de papier. Un job d'été dans l'entreprise où son père était cadre, alors qu'il s'apprêtait à suivre des études dans l'animation. 

Un poste d'observation sur les classes sociales et sur l'usine

Planche de Chroniques de jeunesse de Guy Delisle
Planche de Chroniques de jeunesse de Guy Delisle / Delcourt

Il raconte ce que toute personne immergée dans un milieu différent du sien observe : le décalage, ici entre les ouvriers fatigués qui sont là depuis longtemps, et le jeune étudiant promis à un autre avenir… Mais aussi, une organisation précise, la technique qui ne s'improvise pas, les relations humaines dans le cadre professionnel, la dureté et les risques de ces métiers ouvriers. Il y fait de jolies ou d'étonnantes rencontres… Mais surtout Guy Delisle se forge une motivation féroce pour faire autre chose.  

Guy Delisle raconte son job dans une usine, comme il racontait ses expériences à l'étranger à Jérusalem, en Chine ou en Corée du Nord : en alternant ce qu'il voit sur le terrain et son propre vécu. Son reportage est ainsi très incarné. Dans Chroniques de jeunesse, le dessinateur se livre un peu plus. Alors que dans ses reportages à l'étranger, il se présentait en papa poule s'occupant de ses enfants pendant que sa compagne travaillait, il évoque ici la relation avec son père. Un homme distant avec lequel il n'a pas partagé grand-chose.  

Détail d'une planche de "Chroniques de jeunesse" par Guy Delisle
Détail d'une planche de "Chroniques de jeunesse" par Guy Delisle / Delcourt

L'usine est restituée fidèlement jusque dans l'impression d'un monde en train de disparaître. L'expérience en son sein est racontée avec des tons grisés, seulement interrompus en finesse par l'orange du tee-shirt orange de Guy Delisle. Et grâce à un trait ultra minimaliste le dessinateur parvient à nous transporter et à nous émouvoir. Jolie performance. 

Comment dessiner 'Chroniques de jeunesse' ? La leçon de dessin de Guy Delisle

Chroniques de jeunesse de Guy Delisle est paru chez Delcourt

Planche de "Chroniques de jeunesse" par Guy Delisle
Planche de "Chroniques de jeunesse" par Guy Delisle / Delcourt