Le producteur de radio Philippe Collin (L'Œil du tigre) a imaginé dans la BD "La Patrie des frères Werner" l’histoire de deux frères que la vie et l’histoire politique allemande vont séparer. Une aventure sur fond de championnat de football, d’espionnage et de guerre froide.

Jeunes orphelins de guerre fument une cigarette dans les ruines de Berlin, Allemagne en 1945
Jeunes orphelins de guerre fument une cigarette dans les ruines de Berlin, Allemagne en 1945 © Getty / Keystone-France

Les deux héros du récit sont des "enfants-loups". Qui étaient-ils ? Pourquoi les appelait-on ainsi ? Que sont-ils devenus ? Retour sur un épisode historique méconnu. 

Des orphelins allemands très nombreux 

Philippe Collin explique : "A la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne en ruine compte deux millions d’orphelins. Livrés à eux-mêmes, et poussés par la faim, une partie d’entre eux vivant en Prusse-Orientale fuit et franchit les frontières orientales du pays vers la Lituanie (environ 30 000 enfants d’après l’historien Christopher Spatz), la Pologne ou la Biélorussie.  

Problème : au fur et à mesure que l’armée rouge progresse vers l’Ouest, elle interdit aux habitants des pays satellisés de s’occuper de ces enfants allemands sous peine de condamnation à mort ou de déportation au goulag. 

Pour se protéger, et aider les petits Allemands sans parents, des paysans lituaniens vont les recueillir, les employer dans des travaux à la ferme, leur donner un autre nom, et leur apprendre leur langue. 

En 1951, alors que la République démocratique allemande (RDA) décide de rapatrier ces enfants allemands, une partie d’entre eux ne parle plus sa langue natale".

Des survivants appelés des "enfants-loups"  

Instantanément, avec l’expression "enfant-loup", on a l’image de Rémus et Romulus, les deux orphelins de la mythologie romaine élevés par une louve.  

Philippe Collin ajoute "Dans les années 1920 circulait en Europe l’histoire de deux filles indiennes, Amala et Kamala, retrouvées dans une tanière de loup. Ces enfants sauvages ont marqué l’imaginaire européen".  

Une histoire enfouie 

Philippe Collin : "Les Allemands, honteux de n’avoir pu s'occuper de ces nombreux orphelins, se sont empressés de dissimuler l’histoire de ces enfants abandonnés à leur sort. L’idée de n’avoir pas pris soin d’eux était insupportable dans un pays où l’enfant est sacré". Les 'enfants-loups', eux-mêmes partis trop jeunes de leur pays, ne se souvenaient pas forcément de leur origine allemande, explique l’historien Christopher Spatz.

Une redécouverte à la faveur de la chute du Mur 

En 1991, la ZDF diffuse un documentaire sur ces enfants qui connaît un retentissement énorme. Depuis, des historiens enquêtent. Christopher Spatz a ainsi publié en 2016 un livre-fleuve sur le sujet grâce aux 30 000 dossiers qu’il a étudiés. Des anciens "enfants-loups" vont témoigner, et certains vont même se rassembler au sein d’une association d’entraide (Edelweiss) pour faire mieux connaître leur destin.

Détail de "La Patrie des frères Werner" de Philippe Collin et Sébastien Goethals
Détail de "La Patrie des frères Werner" de Philippe Collin et Sébastien Goethals / Futuropolis

Comment dessiner "La Patrie des frères Werner ?" La leçon de dessin de Sébastien Goethals

Détail de La Patrie des frères Werner de Philippe Collin et Sébastien Goethals
Détail de La Patrie des frères Werner de Philippe Collin et Sébastien Goethals / Futuropolis

Aller plus loin 

Sur "La Patrie des frères Werner" :

Après le succès du Voyage de Marcel Grob, Philippe Collin et Sébastien Goethals imaginent le destin tourmenté de deux orphelins de guerre allemands. À l’occasion d’un match de football entre la RFA et la RDA, un espion de la Stasi revoit son frère aîné infiltré à l’Ouest depuis 12 ans et lui confie ses doutes et son désir de fuir. 

Une fresque européenne des trente ans d’après-guerre en Allemagne, de l’entrée des troupes soviétiques dans un Berlin détruit à la Coupe du monde de football de 1974 en Allemagne de l'Ouest. 

Sur les "enfants-loups" : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Détail de "La Patrie des frères Werner" de Philippe Collin et Sébastien Goethals
Détail de "La Patrie des frères Werner" de Philippe Collin et Sébastien Goethals © Corbis / Futuropolis