Marion Montaigne poursuit avec sa BD « Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même) » ses drôles de leçons de science dessinée. Un livre décliné aussi en délicieuse et piquante série télévisée dans laquelle François Morel prête sa voix au Professeur Moustache.

Qui du chat ou du singe montre le plus d'expressions ?
Qui du chat ou du singe montre le plus d'expressions ? © Getty / Arun Roisri/Sharleen Chao

De la science sérieuse, mais en dessins rigolos. C’est le secret de «Tu mourras moins bête», une BD entamée il y a huit ans. 

Ce cinquième opus répond à des questions essentielles comme : « Le corbeau peut-il remplacer le pigeon voyageur dans Games of Thrones ? », mais aussi « Depuis quand on étudie le clitoris ? », ou « Est-ce que par hasard les abeilles et les fourmis ne seraient pas de grosses feignantes ? ». 

Il évoque aussi les poils des insectes, les neurones gastriques, et le pilotage automatique. Le dessin va droit au but pour un résultat toujours drôle, instructif et intéressant. On ne s’en lasse pas !

Détail d'une planche de "Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même" Tome 5 de Marion Montaigne
Détail d'une planche de "Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même" Tome 5 de Marion Montaigne / Delcourt

Qui du chat ou du singe est le plus expressif ?

Le chat, un animal impassible ? Nous avons demandé au Professeur Moustache, alias Marion Montaigne, de nous dire qui du chat ou du singe montre le plus d’expression sur son visage. Sa réponse en dessin et en mots :

« On a demandé à des éthologues si le chat était aussi inexpressif que ça. Comparée au chien, en gros, l’expressivité du chat, c’est un peu le néant. Si on regarde un chat heureux, et un chat malheureux, il n’y a pas de réelle différence à priori.

Mais les chercheurs ont fait un test : ils ont filmé les micro-mouvements des muscles autour des yeux, des masséters, et des zygomatiques du chat, avec une caméra très haute définition et de très nombreuses images par seconde. Ils ont pu ainsi les observer au ralenti. 

Et ils se sont rendu compte qu’en fait, les chats faisaient des micro-mouvements que les humains ne perçoivent pas :

Ils plissent les yeux, ils froncent la tête, et apparemment, ils ont aussi la forme du visage qui change… Mais c’est très rapide, cela se passe en un tiers de seconde… 

Nous ne le voyons pas, mais les chats, entre eux, le voient.

Il y a même des vétérinaires qui ont classé la forme du visage du chat en fonction de sa douleur. Un chat qui va bien, il a une face un peu ronde. Quand il souffre, la face s'écrase un peu et devient triangulaire. Ce n’est pas énorme comme différence, mais quand vous regardez des photos, la tête du chat change carrément de forme.

Les scientifiques ont, donc, classé les animaux sur un podium. Verdict : le chat est plus expressif que le singe… même si ce sont des micro-expressions ! » 

Détail de la couverture de "Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même)", Tome 5 : "Quand il y en a plus, y en a encore !" de Marion Montaigne
Détail de la couverture de "Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même)", Tome 5 : "Quand il y en a plus, y en a encore !" de Marion Montaigne / Delcourt

Tu mourras moins bête, (mais tu mourras quand même !), Tome 5, Quand il y en a plus, y en a encore, de Marion Montaigne est paru chez Delcourt

Feuilleter quelques pages

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.