Après 3 années de développements et de transformations, beauregard a trouvé son rythme, son identité. Les expériences passées ont permis de poser les bases d’un festival à taille humaine. Certes, de nouveaux aménagements, des améliorations et des surprises, John nous en réserve, mais cette 4ème édition sera celle de la pérennisation. Une programmation riche, éclectique et exigeante, miroir d’une actualité musicale dense et complexe. 30 sensibilités, 30 visions, 30 émotions qui inventeront, composeront, le kaléidoscope musical de cette édition .

Cap sur 2012

Au menu du vendredi 6 juillet, le rock brut, pur, sexy et glam du duo The Kills , les raffinés et diaboliquement vivifiants Metronomy , la petite bombe flamande et déjà incontournable Selah Sue , les légendaires et emblématiques Killing Joke , les iconoclastes et frénétiques Dionysos , les bouillonnants alternatifs Shaka Ponk , le brestois à la personnalité hors norme, Miossec , les magiciens de l’électro pop, Hot Chipet la hot wave de The Lanskies .

Dionysos - Izia - The Gossip
Dionysos - Izia - The Gossip © JM Lubrano - Paul Schmidt - Rankin

Samedi 7 juillet, la talentueuse, l’exubérante, la voluptueuse,Beth Ditto revient avec Gossip , à leurs côtés, Monsieur Jean-Louis Aubert et son rock éclair, The Bloody Beetroots pour un DJ set dantesque, Kaiser Chief et leurs tubes explosifs, le sublime, l’enchanteur Dominique A , la tigresse Izia et son rock’n’roll survitaminé, mais aussi les majestueux et ténébreux Tindersticks , Orelsan et son Chant des Sirènes et le dandy libertaire Sébastien Tellier .

Other Lives - Metronomy - Franz Ferdinand
Other Lives - Metronomy - Franz Ferdinand © Jeremy Charles - Festival de Beauregard

Dimanche 8 juillet, les écossais Franz Ferdinand qui ont marqué de leur esthétisme la dernière décennie en entrant au panthéon de la pop, Garbadge pour un retour aussi attendu que fracassant, Le Manouche sans Guitare, Thomas Dutronc , le DJ Paul Kalkbrenner et sa minimal techno prodigieuse, Camille à la créativité sans limite, le trio power pop Pony Pony Run Run, death in Vegas et son électro pop superbement sombre, les espiègles, vintages et séduisantes Brigitte .

Interview de la chanteuse de Garbage par Matthieu Culleron

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.