Exposition sur Bécassine, à Lyon, en 2005.
Exposition sur Bécassine, à Lyon, en 2005. © PHOTOPQR/LE PROGRES/MOUILLAUD RICHARD

Bécassine, tout le monde connaît : c’est la petite Bretonne montée à Paris. Née en 1905, 24 ans avant Tintin, doyenne des héros de BD et premier personnage féminin du 9e art. Mais tout le monde sait-il que l’héroïne est née… par accident ?

Bécassine dans l'exposition à Lyon en 2005
Bécassine dans l'exposition à Lyon en 2005 © MaxPPP / Richard Mouillaud

En 1905, Monsieur Gautier et Monsieur Languereau décident de lancer un nouveau magazine pour la jeunesse : La semaine de Suzette.

Au moment du bouclage, il manque un article. La rédactrice en chef, Jacqueline Rivière , bouche le trou : elle raconte une anecdote sur sa petite bonne, croquée par Pinchon qui passait par là : c'est Bécassine. Le succès est immédiat.

Avec elle, le dessinateur pose les bases de la bande dessinée, avec son trait épuré simplifié. Il est l’un des premiers à raconter une histoire sur une même page avec une succession de cases . Bécassine a aussi dû influencerHergé : Bécassine n’a pas de bouche, mais la ressemblance avec le visage deTintin est évidente…

Clara Dupont Monod à demandé à l’éditrice de Bécassine, Brigitte Leblanc, de la maison d’édition Gautier Languereau de raconter la genèse et la descendance de Bécassine :

►►► Ecoutez L'Amuse-bouche de Clara Dupont-Monod dont est tiré cet extrait

Et aussi :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.