Birane Ba vient de signer son contrat de pensionnaire à la Comédie-Française. A 24 ans, il endosse déjà un rôle-titre du répertoire, il est Bajazet dans la tragédie de Racine, actuellement en tournée en France.

Birane Ba
Birane Ba © Stéphane Lavoué

La diversité progresse doucement à la Comédie-Française et d'une manière générale dans le théâtre français. Birane Ba est le cinquième comédien noir de l'histoire de l'institution française après Georges Aminel pensionnaire de 1967 à 1972, Léonie Simaga, entrée en 2005, sociétaire en 2010, partie en 2015, Bakary Sangaré, originaire de Bamako, entré en 2002, et qui est devenu le 523e sociétaire le 1er janvier 2013. Et Gaël Kamilindi, né en République démocratique du Congo, pensionnaire depuis 2017.  

Pour Birane Ba, c'est un rêve de gosse qui se réalise. Il est né en Normandie à Vernon. Fan de foot et de rap, il décroche 16 et demi au Bac français. Après s’être formé entre 2010 et 2015 au conservatoire municipal de Vernon, puis au conservatoire régional de Rouen, il suit la classe libre du Cours Florent où il travaille sous la direction de Jean-Pierre Garnier, Julie Brochen et Suzanne Marrot. Il entre ensuite au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, dans les classes de Nathalie Bécue et de Nada Strancar. 

Tout s’enchaîne ensuite très vite pour lui. Il joue au Théâtre de la Tempête, à la MC 93 de Bobigny, avant d'être embauché comme artiste auxiliaire en septembre dernier à la Comédie-Française pour faire un remplacement dans Les Fourberies de Scapin de Molière dans le rôle d'Octave. 

Intégrer la troupe, c'est une chose. Maintenant il faut se voir proposer les grands rôles du répertoire : Hamlet, Scapin

Pour Birane Ba, cela commence plutôt bien, il débute cette semaine une tournée en France et en Suisse avec la Comédie-Française, dans un rôle-titre : Bajazet de Racine. Au cinéma, il tourne notamment sous la direction de Cédric Kahn dans La Prière en 2017. Pour la télévision, il a été dirigé par Zabou Breitman dans Paris, etc. et par Olivier Fox dans Nu.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.