L’exposition explore le système initiatique, connu sous le nom de Poro, dans les sociétés secrètes des forêts guinéennes (Libéria, Guinée et Côte d’ivoire).

Avec une soixantaine d’œuvres, parmi lesquelles des masques, des statuettes, des pierres sculptées, des photographies et des éléments documentaires, l’exposition aborde le sujet des initiations en Afrique de l’Ouest. Ce moment, ritualisé et entouré de secrets, marque un passage obligatoire pour chaque individu.

Les systèmes initiatiques sont multiples en Afrique : l’exposition évoque l’origine de l’un d’entre eux, le Poro , créé par les Toma et instauré vers le XVIe siècle. Dans ce type de cérémonie, les masques, dont on peut découvrir les quatre types principaux, jouent un rôle essentiel. L’exposition se termine sur l’histoire de la collecte de ces objets, histoire difficile à documenter puisque leur force réside essentiellement dans le secret.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.