Braque Compotier et verre
Braque Compotier et verre © The leonard A.Lauder Cubist Trust - Adapd, Paris 2013

Du cubisme aux collages sur papier, cette grande rétrospective de Georges Braque montre la richesse du travail du peintre. Une sorte de réhabilitation pour celui qui a été catalogué artiste officiel sur la fin de sa carrière.

Les célèbres toiles de l’Estaque et de la Ciotat accueillent le visiteur. Des toiles éclairantes. La lumière a traversé l’œuvre de Georges Braque et agit « comme une musique » dans ses tableaux. Héritier du fauvisme, il invente le cubisme avec son ami Picasso en 1908. « Picasso et moi, c’était un peu comme la cordée de montagne. » Tout au long de sa carrière il innove. En 1911 il introduit des lettres dans ses tableaux, travaille sur des natures mortes anthropomorphes, illustre les textes du poète grec Hésiode.

C’est ce foisonnement perpétuel qui est montré dans l’exposition par la conservatrice Brigitte Real

Georges Braque souhaitait interroger l’imagination du public, comme il le confiait en 1961 pour l’un de ses dernières expositions au Louvre inaugurée en compagnie d’André Malraux.

George Braque est un artiste complet. Ami d’Apollinaire et d’Erik Satie, il s’est nourri dans son œuvre de tous les courants artistiques de son siècle. De la poésie à la musique….

Braque  - L'oiseau Noir et Balnc
Braque - L'oiseau Noir et Balnc © @ Leiris SAS Paris

A la fin de sa vie, George Braque devient un artiste officiel, ce qui lui vaut d’être boudé par la génération montante. En 1953 il peint une série magnifique, « Les oiseaux », une commande du Louvre. Le jour de ses obsèques, André Malraux lui rend hommage….

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.