Elle était un visage iconique de la Nouvelle Vague, la muse de Jean-Luc Godard, la voix prêtée à Serge Gainsbourg dans "Sous le soleil exactement". Anna Karina s'est éteinte ce 14 décembre des suites d'un cancer, à 79 ans. France Inter lui consacre une soirée spéciale, ce dimanche soir, de 22 h à minuit.

Anna Karina au festival du film de Busan, en Corée, en 2008
Anna Karina au festival du film de Busan, en Corée, en 2008 © AFP / KIM JAE-HWAN / AFP

France Inter consacre une soirée spéciale à Anna Karina, ce dimanche 15 décembre, de 22 h à minuit.

Elle n'avait même pas 18 ans lorsqu'elle a débarqué de son Danemark natal à Paris, en auto-stop, avec ses rêves d'actrice, sa frange brune et ses immenses yeux bleus. Quelques années après, Anna Karina réalisait son rêve et devenait l'une des icônes de la Nouvelle Vague. 

Un rôle emblématique dans "Pierrot le fou"

Actrice dans plus de 70 films, dont sept avec son compagnon de l'époque Jean-Luc Godard, Anna Karina s'illustre notamment pour son rôle dans "Pierrot le fou". Réplique devenue culte : "Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire !" crié à Jean-Paul Belmondo qui lui répond sèchement : "Silence ! J'écris."

"C'est vraiment un pan de l'histoire du cinéma qui disparaît", explique Laurent Delmas, spécialiste cinéma sur France Inter, animateur du magazine On aura tout vu. "Elle a eu une carrière très riche ; il n'y avait pas que Godard, elle a joué dans 70 films au total. Elle a tourné avec Agnès Varda, elle a par exemple joué "Justine" de George Cukor, l'Étranger de Visconti,  elle a tourné avec Raoul Ruiz, avec Jacques Rivette".  

Michel Ciment, critique de cinéma, directeur de la revue "Positif", a rappelé ce dimanche  sur France Info qu'Anna Karina a eu "Une vraie grande carrière dans les années 60 et 70. Elle a tourné elle-même un film qui s'appelle Vivre ensemble, qui est ressorti il n'y a pas longtemps, sur les problèmes du couple moderne, qui est un peu un des thèmes favoris de la Nouvelle Vague."

"Un point précis, sous le tropique du Capricorne..."

Née en 1940, Anna Karina était un visage, mais aussi une voix. "Une voix venue du Danemark avec un accent qui lui est resté, et qui faisait une partie de son charme", note Laurent Delmas. De cette voix, Anna Karina s'est aussi servie pour chanter. Notamment pour Serge Gainsbourg, avec qui elle réalise en 1967 "Anna", comédie musicale télévisée, et un titre qui traversera les époques : "Sous le soleil exactement". 

En 2000, elle collabore avec Philippe Katerine, alors décrit comme "un jeune compositeur" par les médias de l'époque. À deux, ils sortent l'album "Une histoire d'amour", dans lequel ils interprètent à deux la fameuse réplique de  "Pierrot le fou", ainsi qu'un réarrangement de "Sous le soleil exactement".

En 2013, Anna Karina publie un album, "La petite sirène", en collaboration, notamment, avec Philippe Katerine et la chanteuse Jeanne Cherhal. Cette dernière se livre, au micro de France Inter, sur les impressions que lui inspire l'interprétation de "Sous le soleil exactement" par Anna Karina. "Il y a une animalité dans sa façon de poser sa voix. On a l'impression qu'elle ne savait pas trop si elle allait aller au bout de sa phrase, chanter juste... Au fond, elle s'en fichait. Et ça me touche énormément, un tel lâcher-prise chez une interprète."

Sa rencontre avec Coco Chanel

Anna Karina s’appelait en réalité Hanne Karine Bayer. Au micro d'Augustin Trapenard dans Boomerang, en février 2018, elle raconte la genèse de son nom de scène : "En 1959, j'arrive dans le studio pour Elle Magazine, avec mes photos." À cette époque et avant d'être actrice, la jeune femme fait en effet ses débuts dans le mannequinat. "Il y avait la directrice du journal, et une autre dame à côté, sa copine, avec un grand chapeau et une espèce de cigare à la bouche. Je parlais en anglais avec la maquilleuse. Là, l'autre dame arrive, et me dit : 

- What's your name, little girl ?

- Hanne Karine Bayer.

- J'ai entendu dire que tu voulais être actrice.

- Oui madame.

"Et à ce moment-là, elle me dit : Dans ce cas-là, tu t'appelleras pas Hanne Karine Bayer. Tu t'appelleras Anna Karina !" Ce que la jeune mannequin ignore, c'est que cette femme, si péremptoire face à elle, n'est autre que... Coco Chanel. "Je ne savais pas qui c'était au début !" s'amuse Anna Karina, en 2018, dans le studio de France Inter.

À réécouter 

► "Je suis une aventurière" : Anna Karina dans l'émission Vous les femmes, 28 avril 2019

► "J'ai eu énormément de chance" : Anna Karina dans l'émission Boomerang, 9 février 2018

► Anna Karina dans l'émission Par Jupiter, 17 septembre 2018

► Anna Karina, bande originale de l'affiche du Festival de Cannes dans Pop & Co, 7 mai 2018

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.